A 10:47 dans Fibre optique, Free

Covage et Free signent un accord sur 1,4 million de lignes fibre

18
JAN
2019
Partager cette actu sur :

Les offres fibre de Free seront bientôt disponibles les réseaux de fibre optique exploités par Covage. 1,4 million de ligne seront éligibles d’ici à 2023.

FacebookTwitterGoogle+

Accord orange sfr zone amiiUne pièce de plus dans le puzzle de la fibre en zone rurale : grâce à un accord signé le 17 janvier avec Iliad, les particuliers desservis par les réseaux de fibre optique exploités par Covage pourront souscrire aux abonnement fibre optique de Free, qui s’ouvriront « de manière progressive au cours des prochains mois ». Cet accord porte sur 1,4 million de locaux devant être ouvertes commercialement d’ici à 2023, sur un parc total de 3 millions de lignes que compte exploiter à terme l’opérateur d’infrastructure.

Sont notamment concernés les réseaux d’initiative publique (RIP) dont Covage à la charge, couvrant l’intégralité de la zone publique de certains départements (Calvados, Seine-et-Marne, Haute-Savoie, Somme, Hérault) ou agglomérations (Dunkerque, Sénart, Paris-Saclay, Essonne Numérique). [Mis à jour le 18/01 à 17h00] Outre ces territoires mentionnés dans le communiqué d'Iliad, d'autres réseaux publics (Grand Nancy, Moulins-lès-Metz, Grand Angoulême, 2 Sarres...) seront également concernés : Covage nous a en effet confirmé qu'il « met à disposition à travers cet accord l’ensemble de ses RIP susceptible d’accueillir Free ».

Hors RIP, la portion de zone AMII couverte par Covage dans la Métropole européenne de Lille sera également de la partie. En revanche, ne semblent pas concernées les zones où l'opérateur compte déployer la fibre optique dans le cadre d’Appels à manifestation d’engagements locaux (AMEL), comme la Savoie ou la Saône-et-Loire.

Covage : déploiements fibre

Covage complète son portefeuille

Covage devient avec cet accord le 2e opérateur d’infrastructure, après Axione, à bénéficier d’accords avec trois opérateurs nationaux (OCEN) : Bouygues Telecom, SFR et donc Free. Avec néanmoins, peu d’ouvertures commerciales pour ces fournisseurs d'accès sur les RIP Covage pour l’instant, laissant le champ libre aux opérateurs de proximité (Videofutur, K-Net, Coriolis, Kiwi, Ozone, Comcable, Nordnet). Un délai qui s’explique notamment par la refonte de certains de ces réseaux (Calvados, Haute-Savoie…), hérités de l’acquisition de Tutor, afin de répondre aux exigences des OCEN.

Free : des accords mais toujours peu de commercialisation

S’agissant de Free, ce nouveau deal renforce son positionnement sur les réseaux d’initiative publique, après les signatures l’an dernier avec Altitude Infrastructure et Axione. Sans oublier les accords ponctuels conclus sur des réseaux exploités par Orange (Mayenne, Vendée, Auvergne). Un positionnement qui reste à concrétiser, puisque, malgré la multiplication d'accords et d'annonces, à ce jour en zone RIP, seuls les foyers de certaines communes rurales du Nord-Pas-de-Calais peuvent souscrire aux offre fibre de Free, sur le réseau Cap Fibre confié à Axione.

Les dates d’ouverture annoncées sur d’autres réseaux (Mayenne, Auvergne, Alsace) ont quant à elles été systématiquement dépassées. Ce qui n'empêche pas Iliad de réaffirmer à l'envi son intérêt marqué pour les RIP. Un relais de croissance qui doit lui permettre d'atteindre 20 millions de lignes éligibles à la fibre de Free dans toute la France d'ici à fin 2022.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus