A 10:30 dans Orange

Orange au 2e trimestre : le mobile se ressaisit, le fixe à la peine

27
JUIL
2018
Partager cette actu sur :

Orange a publié ses résultats pour le 2e trimestre. En France, le groupe affiche une hausse des revenus dopée à la TVA réduite et un nouveau ralentissement des recrutements sur le fixe.

FacebookTwitterGoogle+

Orange T2 2017 résultats financiersTous les voyants financiers sont au vert pour Orange au 1er semestre 2018, avec notamment une accélération de la croissance du chiffre d’affaires et des bénéfices. Un dynamisme porté par l’international, même si la France n’est pas en reste : +1,4% pour le chiffre d’affaires et +3,3% pour l’excédent brut d’exploitation (Ebitda ajusté).

La TVA dope le CA

Ce grâce à un nouveau trimestre de croissance en France au printemps, le 5e consécutif : à 4,46 milliards d’euros, l’opérateur historique enregistre un bond de 0,6% de son CA. 29 millions d’euros de mieux qu’il y a un an, donc, en grande partie grâce à « l'impact favorable lié à l'inclusion de l’offre de livres audio » Kobo by Fnac, révèle le groupe.

Après l’offre découverte Iznéo/ePresse, qui a pris fin en avril, le groupe continue ainsi de surfer sur l’aubaine de la TVA réduite (5,5% sur le livre) pour arrondir ses fins de trimestre. L'ajout d'autorité d'options gratuites sur les forfaits de ces clients lui a ainsi permis d’engranger 20 millions d’euros sur avril-juin, et près de 80 millions sur le semestre, soit les deux tiers de la croissance de son CA.

Le fixe au ralenti

Hors cet effet positif, la croissance du chiffre d’affaires n’aurait été que de 0,2% au T2, précise en effet le groupe. Une progression bien plus modeste alimentée par le « développement soutenu de la Convergence et de la fibre », apprend-on dans sa communication financière. Dans les faits, la croissance des recrutements fixes semble toutefois ralentir : après un 1er trimestre en demi-teinte, Orange fait encore moins bien au printemps avec seulement 36 000 abonnés grand public supplémentaires comparé au T1 : +119 000 sur la fibre et -82 000 en ADSL. La tendance sur un an continue ainsi de s’éroder, avec seulement 287 000 clients fixes de plus, contre 372 000 à fin juin 2017. Une performance dont la direction du groupe se dit toutefois satisfaite au regard de la forte intensité concurrentielle des derniers mois.

Cette trajectoire se retrouve inévitablement sur la « convergence », c’est-à-dire les abonnements Livebox + mobile. Sur ce volet au cœur de la stratégie de l’opérateur, les recrutements restent certes conséquents – 390 000 clients de plus au 2e trimestre – mais sur la pente descendante depuis un an. De quoi franchir malgré tout la barre des 6 millions de clients convergents (Open et Sosh), sur un total de 11,32 millions de clients Internet fixe.

résultats orange 2e trimestre 2018

Le mobile se requinque

Sur le mobile, Orange se ressaisit après un passage à vide hivernal : hors M2M, 182 000 abonnés sont venus grossir ses rangs, dont 136 000 clients grands public, contre seulement 56 000 sur l’intervalle précédent. Pour comprendre ce sursaut, il suffit de regarder du côté de chez Sosh : la marque à bas coût a multiplié les promos pour séduire plus de 100 000 clients le trimestre dernier, contre seulement 8 000 trois mois auparavant.

En parallèle, le groupe bénéficie aussi d’une baisse du taux de résiliation (11,7%), resté à un niveaux élevé cet hiver après le traditionnel pic du 4e trimestre. Le tout permet à Orange de recruter 725 000 abonnés supplémentaires sur un an, une performance inédite depuis plusieurs années qui le propulse au-delà de la barre des 19 millions de forfaits.

   

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus