A 11:37 dans Orange, Vidéos

Orange et Netflix bras-dessus bras-dessous à l’international

15
SEP
2017
Partager cette actu sur :

Orange vient d’annoncer l’extension de son accord de diffusion avec Netflix à l’ensemble de ses marchés en Europe, Afrique et Moyen-Orient. Du gagnant-gagnant.

FacebookTwitterGoogle+

Orange devait renouveler l’accord conclu en 2014 avec Netflix pour lui permettre de proposer les contenus de la plate-forme de SVOD via son décodeur TV. Il en a profité pour l’étendre à l’ensemble de ses marchés : outre la France et l’Espagne, l’opérateur pourra ainsi proposer de souscrire au service à tous ses abonnés en Europe, Moyen-Orient et Afrique.

A la clé pour les clients, donc : une offre de séries et films exclusifs directement disponibles sur leur télévision via le protocole IPTV, sans avoir à passer par un dispositif type Chromecast. Et avec une qualité de service garantie, contrairement à l’OTT, dont la fluidité et la définition peuvent pâtir de débits chétifs. De quoi permettre à l’opérateur de rendre ses offres Internet encore plus alléchantes, tandis que Netflix pourra compter sur l’assise commerciale de l’opérateur pour démultiplier sa visibilité.

Orange se muscle à l’international

« Ce nouvel accord nous permet de renforcer notre ambition à l’échelle internationale », souligne Stéphane Richard, le patron d’Orange. Aspirations que le groupe n’a jamais cachées, et qu’il ne pourra concrétiser qu’en se différenciant grâce à des contenus premium. A cet égard, Netflix, avec ses séries stars comme Narcos, Stranger Things ou The Crown, est évidemment incontournable. Sans oublier qu’avoir la possibilité de proposer directement ces contenus via ses box lui permet de se positionner en tant qu’interlocuteur privilégié dans ce domaine auprès de potentiels clients, qui pourraient tout aussi bien s’en remettre à l’OTT pour s’abonner à Netflix. Et ce sans se soucier du choix de leur opérateur Internet…

L’intérêt pour Orange est également financier, puisque l’opérateur pourra prélever son écot sur chaque abonnement souscrit par ses soins. Sans oublier le financement des réseaux : l’accord signé en 2014 avait achoppé dans un premier temps sur cette question cruciale pour l’acheminement d’un service aussi populaire que Netflix.

Netflix étend son empreinte

Un prix que la firme de Reed Hastings est prête à payer pour déléguer l’ensemble des questions commerciales à Orange, chargé des opérations de facturation. Tout en profitant d’une exposition accrue grâce aux opérations de communication que ne manquera pas de réaliser l’opérateur.

Surtout, pour poursuivre son expansion hors des Etats-Unis, ce deal permettra à Netflix d’aller taper à la porte de quelque 3,5 millions de foyers supplémentaires équipés en haut débit Orange. Courant 2018, le service sera ainsi proposé sur les box de l’opérateur sur 29 marchés en Afrique et Moyen-Orient (Egypte, Jordanie, Cote-d’Ivoire…) ainsi qu'en Europe : Belgique, Luxembourg, Roumanie, Slovaquie…

La Pologne dans le viseur

Et surtout en Pologne, 3e marché de l’opérateur historique avec 2,3 millions de clients haut-débit, où Netflix fera son apparition au sein de l'offre TV d'Orange « dans les prochains mois ». Pas un hasard : le pays est particulièrement ciblé par la plate-forme de SVOD, qui y a lancé il y a un an une version entièrement locale : langage d’interface, contenus et devise de règlement.

Netflix vient également d’annoncer la production d’une première production « Original Series » entièrement tournée en polonais, dont la réalisation sera confiée à Agnieszka Holland. Nouvelle illustration de la stratégie de conquête des publics locaux, qui doit permettre à la firme de Reed Hastings de s'implanter durablement sur de nouveaux marchés à l'international. Premier objectif : dépasser les 50 millions d'abonnements hors Etats-Unis à fin 2017...

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus