A 13:16 dans Bouygues Telecom, SFR

Rentrée des offres Internet : Bouygues et SFR soignent leurs contenus… et leurs revenus

24
AOÛ
2017
Partager cette actu sur :

Bouygues, SFR et Orange ont dévoilé leurs offres Internet fixes de rentrée : sans surprise, les contenus TV sont au cœur de la bataille. Les recettes aussi.

FacebookTwitter

On dispose désormais de l’essentiel des forces en présence pour cette rentrée 2017 côté Internet fixe. Les principales nouveautés sont observables chez Bouygues et SFR, déterminés à faire la différence sur les programmes TV et SVOD proposés à leurs clients. Des évolutions qui doivent aussi permettre aux intéressés de soigner leur revenu moyen par abonné.

Bouquets by Canal : avantage Bouygues ?

Bouygues Internet : lancement de l'offre Bbox Miami plusAvec le lancement de sa Bbox Miami+, Bouygues Telecom embrasse à son tour les bouquets exclusifs goupillés par Canal avec la formule « Start by Canal ». Au programme, seulement 15 chaînes, contre 50 pour les offres TV by Canal Panorama (Free) et Famille by Canal (Orange). Mais avec un atout : l’accès en illimité au service de VOD Canalplay ainsi qu’au nouveau service de vidéo à la demande Fox Play.

Les contenus Canalplay ne sont certes pas les plus courus actuellement en raison des contraintes réglementaires qui pèsent sur la filiale de Vivendi. Leur assouplissement annoncé en juin dernier par l’Autorité de la concurrence pourrait néanmoins rendre la plate-forme SVOD du groupe Canal plus attractive dans les mois à venir.

SFR monte en puissance sur la fiction avec Altice Studio

Au global, tout le monde dispose désormais d'une offre Internet avec bouquet by Canal, donc. A l’exception d'Altice-SFR, plus que jamais adeptes du parcours en solo. Ces derniers entendent ainsi dépendre un minimum de l’extérieur pour bâtir leur offre de contenus. Tout juste s’accommodent-ils encore d’un BeIN Sports, offert pendant 12 mois sur la série limitée Power, pour pouvoir proposer une offre foot complète comprenant la Champions League. Avant que celle-ci ne migre sur SFR Sport à la rentrée 2018, au détriment de Canal et BeIN, qui s’efforceront d’ici là de conserver la Ligue 1 et les autres championnats européens de foot.

Côté divertissement, la maison Drahi mise gros sur Altice Studio, sa nouvelle chaîne ciné-séries. En ligne de mire : le monopole de Canal sur la fiction premium, qu’Altice et SFR ont entamée un peu plus encore cette année en décrochant l’exclusivité sur de nouvelles chaîne (Syfy, 13e Rue). Encore présentes sur les bouquets by Canal de Free et Orange, ces chaînes devraient les quitter en septembre. Pour compenser la disparition de 13e Rue auprès de ses abonnés mais aussi de ses FAI partenaires, la chaîne cryptée la remplacera d’ailleurs par une nouvelle venue, Polar+.

L’ARPU aux petits soins

Lancée le 22 août, Altice Studio est offerte pendant 12 mois dans une autre box « série limitée » cinéma, commercialisée au même tarif que ses box Power précédemment. Le bouquet valorisé à 9,99€ a en revanche été intégré par défaut sur les abonnements en cours « à prix d’ami » (5€ pour une option résiliable), dans le cadre d’une opération d’« enrichissement » des offres qui n’a pas été du goût de tous les clients. L’objectif étant évidemment d’améliorer le revenu mensuel moyen par abonné (ARPU) sur le parc existant de clients SFR.

RED by SFR : les offre Internet de la rentrée 2017Mais la conquête n’est pas oubliée, du côté de RED, où l’offre Internet s’est dédoublée pour faire la place à un « haut de gamme » à 20€/mois, bridé à 200 Mb/s. De quoi regonfler les recettes de la marque à bas coût, dont l’unique abonnement limité à 100 Mb/s oscillait depuis plus d’un an entre 10 et 15€/mois. Avec, là aussi, un effort sur les contenus, puisque cette nouvelle offre donne la possibilité d'accéder à 100 chaînes (au lieu des 27 de la TNT), si le client consent à mettre au pot 4€ de plus par mois.

On notera en outre, pour revenir à SFR, qu’après la hausse des tarifs imposée cet été aux clients mobiles, les avantages multipacks (box-mobile) proposés aux nouveaux clients ont subi un sévère coup de rabot, passant de -5 à 10€ à -4€ sur toute la ligne.

Chez Bouygues aussi, jusqu’ici meilleur marché en Internet fixe, on a décidé de soigner le revenu moyen par abonné. Grâce à la Bbox Miami Plus, d’abord, une offre premium qui s’affiche hors promotion à 37,99€/mois. Alignée, donc, sur les tarifs des abonnements Power de SFR, Freebox Révolution ou Livebox Zen fibre ou Play ADSL d’Orange. Mais le parc n’a pas été épargné par l’appel du tiroir-caisse, avec des augmentations tarifaires pour les clients Miami (+1€), ainsi que pour certains clients qui ne payaient pas la location d’équipements jusqu’ici (+3€), sans oublier la disparition de la remise multi-lignes.

Orange et Free : statu quo ou presque

La piste des hausses de prix n’a en revanche pas été retenue par les concurrents. Orange a, au contraire, choisi de pousser à fond l’avantage Canal en offrant son bouquet Famille pendant un an à ses nouveaux clients fibre pour la rentrée. Une seule augmentation à signaler, détectée par 60 millions de consommateurs : celle de son offre Découverte, réservée aux détenteurs d’une ligne fixe, qui passe de 21€ à 24,99€/mois.

Du côté de Free, enfin, pas de hausse de tarifs, mais le lancement d’une nouvelle vente privée Freebox Cristal à 1,99€/mois pendant un an (puis 29,99€). Une opération qui, bien sûr, intervient opportunément après un été « d’enrichissement » des abonnements Bouygues et SFR et concomitamment au lancement de leurs nouvelles offres de rentrée. Avec un ARPU confortablement installé au-delà des 38€, la marque de Xavier Niel peut se permettre de poursuivre sa chasse aux parts de marché avec ces promotions récurrentes à prix sacrifié. En attendant l’arrivée d’une hypothétique nouvelle offre premium grâce à la Freebox V7, que les Freenautes n’en finissent plus d’espérer pour le mois de septembre.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus