A 16:52 dans Fibre optique, RIP

Bilan sur l’accord national EDEC pour accompagner l’emploi de la filière fibre

Par
10
OCT
2017
Partager cette actu sur :

Suite à la signature de l’accord-cadre national d’Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) de 2016, une mise à jour de l’étude portant sur les besoins en emplois vient d’être dévoilée. Emplois, compétences et formations liés au déploiement de la fibre optique…

FacebookTwitter

Les emplois de la filière fibre

C’est le 4 octobre 2017, que Carine Chevrier (Déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle - DGRFP), Antoine Darodes (Directeur de l’Agence du Numérique), et les représentants des fédérations professionnelles signataires, ont présenté la mise à jour d’une étude dressant un bilan sur l’avenir des emplois et compétences dans le secteur de la fibre optique.

Il s’agit d’un élargissement d’une précédente étude réalisée en 2016, qui mettait déjà en évidence les besoins en emplois et en compétences. Elle a été réalisée par le cabinet Ambroise Bouteille et l’IDATE. Cette nouvelle mouture a été complétée par une analyse de l’offre de formation et de son adéquation aux besoins.

Elle couvre les emplois spécifiques aux installateurs, du Noeud de Raccordement Optique à la prise abonné, dans les logements et les entreprises, dans les 3 zones : Très Denses (ZTD), Moyennement Denses (ZMD privées/AMII) et Moyennement Denses (publiques/RIP), de 2017 à 2025.

Dans un contexte socio-économique difficile, dans lequel l’emploi et la formation constituent des priorités pour tous, l’évidence de ce sujet prend tout son sens. Avec sur cette filière fibre des nouveaux métiers identifiés mais aussi des compétences nouvelles pour des métiers existants…

La fibre pour tous en 2025

La filière fibre en quelques chiffres

Cet Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) a été signé le 30 novembre 2016 par l’État et les fédérations professionnelles (Objectif fibre). Il a pour finalité d’accompagner cette transition de la filière THD, en particulier avec le nouveau jalon de 2025 avec le projet de la Fibre pour tous. Selon ce bilan, ce sont :
  • 7 500 entreprises qui sont recensées dans des secteurs différents : industriel, bâtiment, travaux publics, télécoms…
  • 656 000 salariés actuels concernés par la chaîne d’intervention du déploiement du THD.
  • Plus de 22 000 emplois nécessaires en équivalents temps plein d’ici 2021, tous postes confondus (existante et/ou à créer). Cela corresponde à une moyenne annuelle de 3 800 nouveaux entrants dans la filière fibre optique, par la voie du recrutement, de la mobilité interne et de l’intérim
  • Une estimation de près de 9 000 actions de formations en 2020 pour environ 70 000 journées stagiaires.
  • Une pointe à 7 500 emplois nécessaires sur la seule année 2021
  • En 2021, 50% des entrants seraient des recrutements et 30% de la mobilité interne. Le solde serait assuré par l’intérim pour une approche plus AGILE.
Cette étude se conclut par plusieurs recommandations destinées à soutenir pragmatiquement les TPE/PME dans leur gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Avec un focus sur la capacité d’adapter avec agilité l'offre de formation aux contraintes du terrain.

Objectif Fibre avec la FIRIP : mission emploi en priorité

L'emploi de la filière fibreCe sujet des besoins en emploi est déjà un des nombreux axes de l’action de la FIRIP, qui avait notamment abordé le sujet d’un contrat de filière dès 2016. Encore lors de ses voeux en janvier 2017, la FIRIP insistait sur l’importance de l’emploi et des besoins urgent sur ce secteur. Tout comme lors de la présentation de son Observatoire 2017 des RIP.

En février 2017, la FIRIP avait rejoint Objectif fibre, une initiative interprofessionnelle qui organise la mobilisation de toute une filière nationale sur l’univers de la fibre optique.

Afin de permettre le déploiement massif et industrialisé de la fibre optique, Objectif Fibre contribue aux travaux d’harmonisation technique dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, notamment par la promotion d’une normalisation volontaire pour permettre le déploiement de réseaux fibre passifs de qualité, homogènes et pérennes.

Mais aussi en favorisant le développement de formations adaptées et par la poursuite du référencement des centres de formation répondant à son cahier des charges.

Enfin, encore très récemment dans ses 7 propositions au Gouvernement dans la consultation collaborative sur le devenir du Plan France THD, la FIRIP insistait dans son dernier point pour :

« Appuyer la mise en place et le financement des cycles et parcours de formation, pour éviter de faire de l’emploi un facteur limitant ».  

Infos : Objectif fibre est une initiative interprofessionnelle à l’initiative dès 2009, des quatre grandes organisations représentatives de la filière de la fibre optique : FFIE, FFTélécoms, FIEEC et SERCE).

Illustrations : © EH Com - étude a été conduite en partenariat avec le cabinet Ambroise Bouteille et l’IDATE

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus