A 16:44 dans Orange, RIP

Fibre en Haute-Vienne : Orange récupère une partie de la zone publique

13
FEV
2019
Partager cette actu sur :

Le département de la Haute-Vienne vient de choisir Orange pour déployer la fibre sur une partie de la zone publique.

FacebookTwitter

déploiement fibre t3 2018[Mis à jour le 14 février 2019]

Le feuilleton de la fibre en Haute-Vienne vient de trouver son épilogue. Le département a en effet choisi Orange pour assurer le déploiement FttH sur une partie du territoire, pour un total de 65 000 lignes, rapporte Le Populaire du Centre. L’issue d’une consultation dans le cadre AMEL (Appel à manifestation d’engagements locaux), lancée à contre-cœur par le Syndicat Mixte Dorsal.

Face aux inquiétudes portant sur le rythme de déploiement, l’entité, en charge du réseau d’initiative public sur le périmètre Corrèze, Creuse et Haute-Vienne, avait sondé ces dernière semaines les intentions des opérateurs privés. Orange a donc été retenu par les élus haut-viennois – SFR et Covage étaient aussi sur les rangs - pour raccorder une large partie des locaux du territoire. En compléments des chantiers pilotés par Dorsal en Haute-Vienne, portant sur environ 33 000 lignes en cours de déploiement, plus 16 000 lignes prévues à l'horizon 2021. Avec la promesse d’un délai de raccordement raccourci de plusieurs années, l’opérateur historique s’engageant contractuellement à achever le chantier à horizon 2024-2025. Echéance à laquelle le département se verrait ainsi 100% fibré.

Les RIP bousculés par l'AMEL

Un choix que Jean-Marie Bost, conseiller départemental et président de Dorsal, a manifestement du mal à digérer : « Ce que va faire Orange ? Investir au fur et à mesure de ses capacités financières en visant d'abord le plus rentable », a-t-il prophétisé. En face, les partisans de l’AMEL ont défendu l’accélération des déploiements ainsi promise, mais aussi les économies que ce recours au privé permettra de réaliser.

Après le secteur Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence, Bouches-du Rhône, finalement confié à SFR, il s’agit ainsi du 2e RIP retoqué pour laisser place aux opérateurs privés. Avec ici non pas une remise à plat totale du projet comme en PACA, mais une révision à la baisse du périmètre du RIP piloté par Dorsal sur ses trois départements.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus