La FIRIP interpelle le Président depuis Arc-et-Senans

Par
27
OCT
2017
Partager cette actu sur :

La FIRIP est très remontée contre les récentes déclaration de certains représentants institutionnels des télécoms qui semblent laisser entendre que la sécurisation des investissements d’une partie des RIP en zone d’initiative publique est loin d’être sanctuarisée…

FacebookTwitter

La Saline Royale et Doubs THDLa FIRIP, le Syndicat Mixte Doubs THD, Altitude Infrastructure et le CREDO ont organisé de 26 octobre un événement majeur dans le Doubs. Il se déroulait dans l'espace historique de la Saline Royale, classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1982.

Ce haut lieu culturel, privé de très haut débit jusqu'à présent, a été branchée à la fibre optique, dans le cadre du 3 000 ème raccordement du réseau Doubs Très Haut Débit.

Un exemple emblématique du bon déroulement du Plan France THD pour « Fibrer la France grâce aux collectivités : l’exemple du Doubs ».

Parmi les autres partenaires de l'événement, on pouvait également noter la présence pour première fois de l'ANEM (Association Nationale des Elus de la Montagne), ainsi que des partenaires 'plus classiques' avec l'AVICCA, la Caisse des Dépôts, le Département du Doubs, la Région Bourgogne Franche-Comté et l'Agence du Numérique.

L'appel d'Arc-et-Senans de la FIRIP !

En plein chaos, suite aux déclarations de SFR qui veut Fibrer la France seul sur ses fonds propres, c'est l'ensemble du plan France THD qui vacille. Pourtant, mercredi 25 octobre encore, Sébastien Soriano, Président de l'ARCEP, recadrait bien SFR devant le Sénat en indiquant :
« Nous ne laisserons pas semer la pagaille sur les territoires ».
D'ailleurs, la FIRIP se félicie des propos tenus par Sébastien Soriano, sur la protection des RIP à travers le statut proposé de « réseau d'aménagement numérique ». De même, Antoine Darodes aussi y est allé de sa petite pique dans le Doubs, déclarant :
«Le plan France THD, c'est ce que nous faisons, pas ce que nous ferons, c'est peut-être la différence avec certains ».

L'appel d'Arc-et-Senans de la FIRIP !

Table Ronde avec Doubs THDEn l’occurrence, la Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique ne mâche pas ses mots. La FIRIP dénonce fermement un flou, voire une tendance au libéralisme sur les investissements en zone d'initiative publique.

Une crainte évoquée par Etienne Dugas qui parle même d'Open Bar suite à certains propos d'Antoine Darodes.

En effet, au-delà des 9 millions de foyers déjà engagés sur des projets de déploiement fibre optique sur des RIP, les 6 millions de logements restants pourraient être jetés en pâtures aux opérateurs privés (SFR, Orange, voire Free et Bouygues Telecom ?).

De son côté, la FIRIP prône plutôt une sécurisation des prises restantes avec des acteurs qui ont prouvé leur savoir faire sur les RIP déjà engagés. D'ailleurs, Etienne Dugas  a profité de cet événement pour lancer un appel solennel au Président de la République, au Gouvernement et aux parlementaires :

« Sécurisez-nous les investissements, privés et publiques, en zone RIP ! »

Etienne Dugas s'explique :

« Nous demandons que l'État donne les moyens aux collectivités de refuser tout déploiement d'opérateur privé venant concurrencer un projet RIP, initié afin de combler la carence historique d'investissement sur ces zones. 9 millions de prises sont aujourd'hui concernées (sur un potentiel de 15 millions à terme), représentant plus de 10 milliards d'investissements »

6 millions de foyers en zones d'initiative publique jetés en pâture ?

Sébastien Soriano Président de l'ARCEP

Beaucoup d'acteurs des télécoms pensaient que l'annonce de SFR servait juste à l'opérateur pour négocier un repartage de la répartition en zone AMII. Mais de plus en plus d'exemples concrets laissent supposer que SFR Altice compte bien ne pas tenir compte du plan France THD !

Des élus sont contactés par SFR Altice pour déployer un réseau fibre optique sans aucun frais sur leurs communes. Et en effet, légalement, rien n'empêche actuellement l'opérateur de faire ce genre de propositions…

Et pourtant, le plan France THD fonctionne, et il suffirait de bonnes décisions pour l'accélérer et répondre aux attentes de tout le monde !

Le projet Doubs THD, sur les rails de la fibre optique et du THD !

Doubs THDDès 2014, le Syndicat mixte Doubs THD, s'est lancé dans l'aménagement numérique Très Haut Débit de son territoire. C'est la filiale du groupe Altitude Infrastructure Doubs La Fibre qui coordonne la construction du réseau. Elle en assure également  la gestion et la commercialisation auprès des opérateurs.

Alors que le 3000ème abonné vient d'être raccordé, la première phase des travaux se terminera comme prévue début 2018 (sur 9 Communautés de communes). Au global, ce seront 36 000 foyers, entreprises et sites publics qui seront éligibles en fibre optique d'ici fin 2018.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus