Sarthe : nouveau contrat avec Axione pour du 100% Fibre en 2022

21
DEC
2018
Partager cette actu sur :

La Sarthe accélère sur le déploiement de la fibre en zone d’initiative publique grâce à une nouvelle DSP confiée à Axione. Objectif : 200 000 locaux raccordables à fin 2022.

FacebookTwitterGoogle+

ignature de la DSP fibre entre Sarthe Numérique et AxioneLa Sarthe passe à la vitesse supérieure sur la fibre, mais ne change pas de monture. Le département a renouvelé hier sa confiance à Axione pour compléter le déploiement FttH en zone d’initiative publique. Déjà en charge d’une première tranche de travaux, sa société locale Sartel THD s’est vu confier hier une délégation de service public (DSP) portant sur le raccordement de l’ensemble des locaux restant à équiper en zone publique. Un contrat signé le 20 décembre par Dominique Le Mèner, Président de Sarthe Numérique et du Conseil départemental de la Sarthe et Eric Jammaron, président d'Axione Infrastructures (ci-contre, crédit photo : CD 72).

200 000 lignes à déployer d’ici fin 2022

Au total, le département met en avant le chiffre de 300 000 lignes construites en Sarthe pour raccorder 100% de ses habitants à la fibre optique d’ici à 2022. Soit 100 000 en zone d’initiative privée (Le Mans, Alençon, Sablé-sur-Sarthe), et 200 000 relevant du périmètre d’intervention de Sarthe Numérique. Une première DSP signée fin 2015 portait sur le déploiement de 60 000 lignes, prioritairement sur les locaux oubliés du débit. A date, 25 000 locaux sont d’ores et déjà raccordables, et plus de 3 500 effectivement raccordés via l’un des 7 FAI déjà présents sur le réseau (K-Net, Vitis, Coriolis Telecom, Nordnet, Ozone, Sarthe Fibre et Telwan). Avec la perspective de voir arriver à terme Bouygues Telecom, SFR et Free, qui ont tous trois signé des accords nationaux avec Axione.

337 millions d’euros d’investissement

Le projet repose sur investissement de 337 millions d’euros, dont 137 millions de financements publics (Etat, collectivités locales, Europe). De son côté, le délégataire injectera 200 millions d’euros supplémentaires, dont 103 millions pour la construction des réseaux, 64 millions pour le raccordement et 33 millions « au titre de la vie du réseau », précise le département.

 

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus