A 12:03 dans Orange

Cyril Luneau (Orange) : « De nouvelles conventions avec les collectivités au 1er semestre » sur la fibre en zone AMII

27
MAR
2018
Partager cette actu sur :

Dans le cadre de ses déploiements de fibre optique en zone moins dense d’initiative privée, Orange entend « améliorer » les conventions nouées avec les collectivités, nous annonce Cyril Luneau. Les engagements opposables sur le point de voir le jour s’envisageront en revanche « au niveau national ».

FacebookTwitterGoogle+

Cyril Luneau, directeur des relations collectivités OrangeLors des derniers Etats Généraux des Réseaux d’initiative publique à Deauville, l’opérateur historique a apporté quelques réponses aux interrogations portant sur sa stratégie sur les RIP. A cette occasion, Cyril Luneau, directeur des relations avec les collectivités locales pour le groupe Orange, a accepté de répondre à nos questions et de revenir, notamment, sur un autre dossier : l’évolution à venir du cadre de déploiement en zone d’initiative privée.  

DegroupNews : En ouverture de ces Etats Généraux, Philippe Augier, maire de Deauville et président de Cœur Côte Fleurie, a poussé un « coup de gueule » contre les déploiements cuivre d’Orange en zone publique. Que lui répondez-vous ?

Nous avons un contrat au titre du service universel par lequel nous devons raccorder, à qui nous le demande, en cuivre. Dans beaucoup d’endroits desservis en FttH, tout le monde n’a pas basculé sur la fibre : si Free, Orange, SFR ou n’importe quel opérateur me demandent un raccordement en cuivre, je dois le lui faire. Accuser Orange dans ce contexte, plutôt que l’Arcep ou l’Etat, c’est un raccourci : en réalité il n’y a pas de sujet puisqu’il s’agit d’une obligation réglementaire.

DegroupNews : Cela va-t-il évoluer avec le statut de zone fibrée ?

La zone fibrée, ce sont des grands mots, c’est ce qu’ont rappelé les uns et les autres lors de leurs présentations (aux Etats généraux des RIP, ndlr). Concernant le service universel, nous ne le devons que sur la partie cuivre, je ne sais pas ce qu’il en est des règles sur la partie fibre. Est-ce qu’il y a un opérateur qui devra fibrer ? Normalement c’est l’opérateur de réseau, l’opérateur d’immeuble qui va le faire, par opposition à l’opérateur commercial. C’est en train d’être discuté, mais il y a des périodes intermédiaires et on verra comment tout cela se fait.

DegroupNews : Vous avez parlé aujourd’hui de la 4G fixe comme un axe prioritaire de la stratégie d’Orange dans le mix technologique. Avez-vous fixé des échéances pour le déploiement de cette solution ?

Sur la 4G fixe, nous avons un programme établi qui passe par la généralisation de la 4G sur l’ensemble de nos sites mobiles d’ici à 2020, et l’équipement en 4G de tous les nouveaux sites du new deal, on parle ici de 800 sites par an. Sur cette base, nous proposerons une offre 4G fixe partout où il y aura moins de 8 Mb/s.

DegroupNews : Ce déploiement s’articulera-t-il avec les programmes THD Radio définis par les collectivités ?

Je peux simplement vous dire qu’il s’agit d’un programme national que nous allons décliner. Je n’ai pas d’autre information à ce stade.

DegroupNews : Concernant les zones AMII, les engagements de déploiement des opérateurs d’ici à 2020 vont être rendus opposables dans le cadre d’un nouvel accord. Comment cela va-t-il se refléter dans les conventions déjà signées avec les collectivités ? L’une d’entre elle nous a par exemple indiqué qu’elle avait pris des dispositions visant à intégrer cette nouvelle donne dans sa convention.

Je ne suis pas au courant de ce type d’initiative… De notre côté, nous avons fait tout un travail sur de nouvelles conventions pour faire en sorte qu’il y ait au moins une base de discussion et une relation claire avec la collectivité et l’Etat via le préfet. Nous l’avons fait parce qu’on nous demandait des choses un peu plus précises en termes de calendrier, en termes de suivi… Il y avait quelques éléments que nous pouvions améliorer dans le cadre de ces conventions.

Nous nous proposons donc, au 1er semestre, de revenir avec une nouvelle version, qui permettra également de faire coïncider les plannings et les calendriers, parce qu’entre ce qui avait été signé entre 2012-2013 et aujourd’hui, il y a des choses qui ont un peu bougé. Plutôt que d’avoir des plannings indicatifs tels qu’ils existaient, nous sommes en train de remodeler les choses pour prendre en compte les remarques des collectivités sur des éléments que nous pouvions améliorer.

DegroupNews : Des engagements opposables figureront-ils dans ces nouvelles conventions ?

Les engagements opposables sont au niveau de l’Arcep et au niveau national. Nous discutons au niveau national et nous allons donner des chiffres au niveau national. Nous n’avons pas à donner des chiffres au niveau d’un commune. Notre autorité de régulation s’appelle l’Arcep, et c’est cela que nous connaissons. S’il y a un contrat ensuite, si la collectivité fait un appel d’offres, c’est différent, mais là ce n’était pas le cas : nous avons décidé sur nos propres deniers et d’une manière, disons, unilatérale, d’aller investir sur une zone. Les règles dans lesquelles tout cela se fait ont été discutées avec l’Autorité de la concurrence, l’Arcep, le gouvernement. Et ensuite seulement nous donnons la visibilité de ce que nous faisons aux collectivités.

DegroupNews : Dans les Yvelines, la presse fait état d’initiatives d’Orange visant à déployer sur des communes dans un périmètre confié par le département à TDF. Qu’en est-il exactement ?

C’est « picrocholinesque ». Il y avait quelques communes que nous avions commencées, nous avions envoyé les éléments à la collectivité. C’est l’écume, ce sont des scories du passé, il n’y a pas une volonté de doublonner.

Au-delà de ça, la convention ou le contrat entre les Yvelines et TDF n’a aucune légitimité. Le droit fait que nous avons, et tout le monde a tout à fait le droit de déployer en parallèle, ou même avant. Il n’y a aucune notion d’exclusivité.

Retrouvez notre compte-rendu des Etats Généraux des RIP

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus