A 10:33 dans Mobile

Qualité de connexion mobile : SFR et Free en tête du baromètre nPerf, Bouygues décroche

19
OCT
2017
Partager cette actu sur :

La dernière livraison du baromètre nPerf de la qualité des connexions Internet mobile livre son palmarès : SFR et Free devancent Orange d’une courte tête, laissant Bouygues loin derrière.

FacebookTwitterGoogle+

Le spécialiste de l’évaluation de la qualité de connexion nPerf vient de publier son baromètre du troisième trimestre pour l’Internet mobile en France métropolitaine. Conclusion : un tir groupé sur le podium dominé par SFR, porté par ses « constants progrès » en matière de déploiement 4G ces derniers mois. Premier sur les débits descendants moyens 2G/3G/4G, Free reste néanmoins plombé par des « résultats médiocres » en 2G et 3G, et manque de peu la première marche, tandis qu'Orange, premier sur toutes les critères d'évaluation excepté sur les débits descendants, décroche une plus qu'honorable 3e place. Derrière, Bouygues confirme les difficultés entrevues lors des trimestres précédents.

Débit mobile : Free devant, Bouygues derrière

Difficile, toutefois, de pousser plus loin la comparaison avec les précédents baromètres, prévient nPerf. La raison : un changement de méthodologie qui conduit désormais à inclure les tests en échec dans le panel pris en compte. C’est-à-dire l’ensemble des tests « dont le processus n’est pas allé à son terme et dont l’interruption est indépendante de la volonté de l’utilisateur ou du système (mise en veille, sortie de l’application) ».

Débit 2G/3G : Orange domine, Free toujours à la traîne

L’opérateur historique affiche les meilleurs débit descendants dans cette nouvelle mouture du baromètre nPerf, avec 5,39 Mb/s en moyenne, devant SFR (4,84 Mb/S) et Bouygues (4,32 Mb/s). Free est nettement distancé avec un petit 2,38 Mb/s. De même pour les débits montants, et les performances en navigation et en streaming, bien en deçà de ses concurrents.

Un handicap aggravé par une 4G moins disponible, matérialisée par un taux de connexion sur ce type de réseau largement inférieur à celui de ses concurrents : seulement 70% de chance de se connecter en 4G chez Free, contre plus de 80% chez les autres opérateurs. Consolation : son taux de connexion en 4G+ est en revanche le plus élevé, supérieur à 40%, soit près de cinq points de mieux que son premier poursuivant.

Débit 4G : Free loin devant…

Une situation qui fait de Free le « champion des inégalités entre ses clients mobiles », souligne nPerf, puisque, à l’opposé, ceux qui ont la chance d’être couvert en 4G peuvent profiter de « performances hors du commun ». Avec notamment un débit descendant moyen de 37 Mb/s, là où Orange et SFR plafonnent autour des 30 Mb/s, ce qui permet à Free de prendre la tête sur la navigation et d’être tout proche de la première place en streaming. Sur les débits montants, en revanche, Orange domine avec une moyenne de 9,87 Mb/s, devant SFR (9,26 Mb/s) et Free (9,18 Mb/s).

Débit mobile : Free devant, Bouygue sderrière

…Bouygues loin derrière

« Nous tirons la sonnette d’alarme », prévient enfin nPerf au sujet de Bouygues, sévèrement distancé par ses concurrents sur les débits 4G. Seulement 20 Mb/s de débit descendant quand ses rivaux en proposent au moins 30 en moyenne, en retrait aussi sur les débits montants sur cette techno (7,68 Mb/s), et logiquement distancé en termes d’expérience utilisateur sur la navigation et le streaming.

Une tendance déjà observée lors des précédentes études, que nPerf souhaite toutefois nuancer en raison d’un taux de connexion 4G supérieur à ses concurrents. Malgré cette avalanche de mauvaises performances, Bouygues Telecom reste en effet l’opérateur qui offre la plus forte probabilité d’être connecté en 4G (86,5%).

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus