A 11:42 dans Fibre optique, Occitanie, RIP

Le Tarn-et-Garonne 100% fibre en 2022, le contrat confié à Altitude Infrastructure

21
MAR
2019
Partager cette actu sur :

Le Tarn-et-Garonne fait le pari du tout fibre pour raccorder ses habitants au Très haut débit. l’ensemble du département sera couvert d’ici 2022 dans le cadre d’un contrat signé avec Altitude Infrastructure.

FacebookTwitter

Fibre dans le Tarn-et-Garonne[Mis à jour le 21/03 à 14h30 avec les informations de déploiement communiquées par Tarn-et-Garonne Numérique] C'était l'un des derniers départements à n'avoir pas encore dévoilé son projet Très Haut Débit : le Tarn-et-Garonne est passé à la vitesse supérieure hier soir en annonçant le raccordement en fibre optique de l'intégralité de son territoire d'ici à 2022. A cette fin, un contrat de délégation de service public a été signé hier soir entre le syndicat mixte Tarn-et-Garonne Numérique et Altitude Infrastructure.

101 000 lignes FttH en 3 ans et demi

Dans le cadre de cette DSP de 30 ans, la société de projet Octogone Fibre mise sur pied par Altitude se chargera du déploiement de la fibre optique sur l'intégralité du département, moins 8 communes. Celles où la construction du réseau est assurée par Orange sur fonds privés, dans le cadre de ses engagements de déploiement en zone AMII, sur le secteur de Montauban et son agglomération.

Le contrat signé avec Altitude prévoit la desserte en fibre optique de 102 000 locaux d'ici trois ans et demi sur le périmètre d'intervention de Tarn-et-Garonne Numérique, qui comprend quelques communes d'autres départements membres d'EPCI du 82 : Clermont-Soubiran (Lot), Grayssas (Lot), Saint-Antoine (Gers), Montrosier (Tarn). On notera que la proposition retenue va plus loin que ce que prévoyait l'appel d'offres du département : celui-ci visait initialement le raccordement de quelque 70 000 locaux en FttH dans le cadre d'une première tranche, assorti d'une tranche conditionnelle.

Montant total de ce contrat : 244 millions d'euros, dont 127 millions pour l'établissement du réseau principal, et 117 millions pour le raccordement final, les frais de maintenance et d'exploitation, "mais aussi le coût des besoins d’extension du réseau dans les 30 prochaines années (près de 40 000 prises supplémentaires à créer dans les décennies à venir)", précise Tarn-et-Garonne NumériqueUn coût assumé presqu'en totalité par Altitude Infrastructure, la participation publique sur ce projet se limitant à 21,7 millions d'euros.

Les faibles débits premiers servis

Altitude Infrastructure se voit également confier l'exploitation et la maintenance de ce réseau, lequel nécessitera en outre la construction de 40 000 lignes complémentaires afin de tenir compte des prévisions de croissance démographique du département, indique David El Fassy dans un entretien accordé à La Dépêche.fr. Le PDG d'Altitude Infrastructure précise au passage que les premiers locaux servis se situeront sur les communes "qui ont des carences en termes de débit", avant les villes ayant bénéficié d'améliorations dans le cadre des 74 opérations de montée en débit. Un premier calendrier de déploiement a été publié aujourd'hui par Tarn-et-Garonne Numérique :

 

Dans le détail, le Syndciat mixte précise que 10 347 lignes seront raccordées lors de la première année de travaux jusqu'en mars 2020. Suivront 34 309 lignes jusqu'en mars 2021, 42 143 jusqu'en mars 2022, et enfin, 15 250 sur la dernière phase courant jusqu'en octobre 2022.

Altitude aime le sud

Cette nouvelle DSP permet à Altitude Infrastructure de consolider son ancrage en Occitanie. Il s'agit en effet du quatrième RIP FttH départemental décroché par l'opérateur dans la région, après la Haute-Garonne (construction, exploitation) ainsi que l'Aude et des Pyrénées-Orientales (exploitation). De quoi se consoler après la douche froide subie en fin d'année dernière sur la région PACA avec l'annulation de la DSP Pact Fibre.

       

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus