A 10:28 dans Opérateurs, Réseaux

Marché pro télécom : la justice offre un répit à Kosc face à SFR

31
OCT
2019
Partager cette actu sur :

Sommé de payer 21 millions d’euros à SFR, Kosc se voit accorder un délai pour régler cette somme qu’il conteste sur le fond.

FacebookTwitter

Kosc TelecomUne bouffée d'oxygène pour Kosc. Le tribunal de commerce de Paris a rejeté hier la saisie conservatoire sur ses comptes opérée par SFR fin septembre. Saisie par Kosc pour procédure abusive, la juridiction consulaire mainlevée a "prononcé une mainlevée à l'encontre du groupe dirigé par Patrick Drahi et accordé un délai de paiement au plaignant"informe  ce matin La Lettre A.

Par ladite saisie, SFR entendait ainsi geler des créances qu'il estime dues par Kosc dans le cadre du litige portant sur la cession du réseau DSL Completel. 21 million d'euros au total, que la marque au carré rouge s'est empressée de réclamer une fois rendue la décision de l'Autorité de la concurrence en sa faveur.

Il y a quelques jours devant les sénateurs, les dirigeants de Kosc dénonçaient à cet égard un "déchaînement" de la part de SFR, qu'ils soupçonnent de vouloir "voir disparaître" leur entreprise plutôt que de recouvrer ses créances.

Plus aucune liquidité

L'opérateur d'opérateurs confiait au passage qu'il ne disposait "plus d'aucune liquidité" et risquait de ne plus pouvoir payer les salaires dès la fin octobre. La mainlevée décidée par le Tribunal de Commerce offre ainsi à Kosc un répit pour convaincre ses actionnaires existant ou des investisseurs potentiels de renflouer l'entreprise. Notamment à l'occasion d'une réunion devant se tenir aujourd'hui, rapporte le site spécialisé.

Quant au fond du litige l'opposant à SFR, il reste entre les mains du tribunal de commerce. Une procédure  qui "n'aboutira vraisemblablement pas avant deux ou trois années", estimait lors de son audition au Sénat, Yann de Prince, président de l'entreprise.

   

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus