A 15:03 dans Câble, Fibre optique, RIP

SFR Collectivités exclu de la FIRIP

Par
3
NOV
2017
Partager cette actu sur :

Ce sont les Echos qui ont lâchée l’information, à savoir l’exclusion de SFR (Collectivités) de la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP). Ceci fait suite assez logiquement aux déclarations d’Altice SFR de Fibrer le France sur fonds propres.

FacebookTwitterGoogle+

Carton rouge de la FIRIP à SFR Collectivités. Une exclusion pure et simple du terrain de jeu de la Fédération. C'est en effet une information sortie par LesEchos et confirmée depuis par Etienne Dugas, Président de la FIRIP, qui montre bien la tension extrême qui règne autour du Plan France THD.

Pour rappel, suite à la perte de l'appel d'offres du RIP de la région Grand Est début juillet au bénéfice d'un groupement d'industriels et d'investisseurs, SFR avait ouvertement annoncé vouloir déployer en doublon, sur fonds propres, son propre réseaux 'fibre' dans la région.

Mauvais perdant, SFR Altice est depuis allé beaucoup plus loin. Altice SFR a annoncé son plan pour fibrer la France d'ici 2025 sans aucun investissement public. Et toujours sans aucun respect des réseaux déjà déployés ou contractualisés.

Une mise en danger du plan France THD et de l'ensemble de l'écosystème du déploiement du Très Haut débit en France. Depuis, les institutions (ARCEP, AVICCA, AOTA, FIRIP…), les acteurs du secteur, mais également le Gouvernement ou l'Agence du Numérique, se sont montrés au mieux sceptique, et pour certains totalement opposés à ce projet !

Une éviction de SFR Collectivités légitime pour la FIRIP

Pour le directoire de la FIRIP, il était inconcevable d'un point de vue éthique, que ce membre puisse rester au sein de la fédération. Ce projet de fibrer la France va en effet totalement à l'encontre de la mission et de la feuille de route de la FIRIP. Il menace directement le fonctionnement même du plan France Très Haut Débit, son financement, son avenir et donc l'essence même de la FIRIP.

Sans parler de l'impossibilité matérielle de ce projet, du gâchis financier et du manque de ressources humaines évident pour déployer en doublon deux réseaux en fibre optique sur les mêmes régions !

Lors d'un Conseil d'Administration, l'exclusion de SFR Collectivités de la Fédération a été actée.

Sécuriser les investissements et les projets engagés sur les RIP !

Comme le rappel Etienne Dugas, l'essentiel est bien de sanctuariser les 9 millions de prises fibre optique déjà engagées ou signées dans la zone d'initiative publique.

D'ailleurs, la plupart des acteurs et des institutionnels ne sont pas complètement opposés, sur les 6 millions de prises qui restent à affecter, que SFR (Altice Infrastructure ?) puisse en effet s'engager… et y tenir ses promesses de déploiement.

Déjà, le 26 octobre dernier, la FIRIP lançait son 'appel d'Arc-et-Senans' afin que la législation évolue pour protéger de manière contraignante ces investissements.

En effet, rappelons que jusqu'ici le projet du Plan France THD fonctionne bien, même s'il doit encore être accéléré.

Il se base le plus souvent par un système d'appels d'offres, avec plusieurs candidats qui proposent leurs projets. La collectivité, le conseil régional et/ou le syndicat mixte en charge du numérique étudient alors les dossiers. Ils choisissent le meilleur selon divers critères : prix, délais, complétude, ROI

Bientôt une loi 'Patrick Chaize' pour asseoir le plan France THD ?

Comme nous l'évoquons déjà depuis plusieurs semaines, parmi les nombreuses réactions et propositions des acteurs concernés par le THD en France, une initiative est plus spécifiquement attendue par tous.

Il s'agit d'un projet de loi que Patrick Chaize, Sénateur de l'Ain et Président de l'AVICCA, devrait déposer la semaine prochaine. Homme politique avisé et engagé sur ces sujets du numérique sur les territoires depuis de nombreuses années, il semble faire l'unanimité sur la plupart de ses prises de positions.

Comme le précise un article très complet de nos confrères de NextInpact qui se sont entretenus avec lui, des propositions majeures de ce projet de loi concerneront la sécurisation législative des investissements sur ces réseaux de fibre optique qui seront déployés notamment en zones moins denses. Avec des engagements contraignants pour que les prises les moins rentables soient elles aussi raccordables !

Une des prochaines étapes sera aussi le Salon des Maires fin novembre. Selon nos informations, SFR devait y détailler son plan Fibrer la France. Mais l'actualité brûlante pourrait très bien accélérer les agendas des uns et des autres…

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus