A 20:00 dans Institutions, RTTH

Colloque FIRIP 4G Fixe et satellite

Par
5
JUIL
2017
Partager cette actu sur :

A la suite de l’Assemblée Générale FIRIP qui se déroulait mardi 4 juillet au matin dans les locaux d’Eutelsat, la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique a organisé un colloque. La thématique : 4G fixe et satellite, des solutions pour le THD en milieu rural.

FacebookTwitterGoogle+

FIRIP Colloque

Les déclarations récentes d’Emmanuel Macron sur la 4G fixe, plus des propos maladroitement relayés dans les médias ont mis le feu aux poudres depuis quelques jours dans l’écosystème du plan France THD. Et surtout chez les membres de la FIRIP, à la pointe sur ce sujet depuis plus de deux ans.

Pour ajouter de l’eau au moulin, la récente publication de l’Arcep a fait son effet. Elle concerne la consultation publique pour la mise en place de la 4G Fixe. Cette techno est présentée comme la solution transitoire pour palier à l’arrivée tardive de la fibre sur certains territoires. Sans oublier l'intervention d'Edouard Philippe ce même 4 juillet. Mais qu’en est-il concrètement de cette fameuse 4G fixe ? A ne pas confondre surtout avec la 4G mobile à usage fixe lancée par certains opérateurs...

Alors, 100% fibre ou pas 100% fibre pour les français ?

Comme nous l’avons déjà précisé à plusieurs reprises, et comme répété sur le colloque FIRIP, le projet du plan France THD est de déployer la fibre sur 100% des territoires… En zones urbaines et moyennement denses ! Ceci d’ici 2022 selon le plan France THD initial.

Pour les zones moins denses, le projet est plus flou. Mais avec une certitude : il sera matériellement et financièrement impossible de déployer la fibre optique partout ! D’ailleurs Antoine Darodes, Directeur de l’Agence du Numérique a rappelé qu’au lancement du plan France THD en 2013, « une marge de 0 à 10% était envisagée pour des technologies hertziennes ».

C’est clair, précis et il n’y a pas à tergiverser. Malgré des discours politiques qui essaient parfois de noyer le poisson ! Ce seront jusqu’à 10% des locaux sur les Réseaux d’Initiative Publique, qui n’auront jamais accès à la fibre. Une proportion qui variera selon la volonté politique et financière de l’état… L'Europe du Gigabit en 2025 ne sera pas pour tout le monde.

Idate, étude pour le CNES

Le Très Haut Débit sur les RIP, bilan et perspectives

Antoine Darodes, n’a pas hésité à rappeler par ailleurs que si les zones AMII étaient en retard sur le déploiement de la fibre, les RIP l’étaient aussi ! De même, en revenant sur la genèse du plan France THD, le mix-technologique était assumé dès le départ. Donc du déploiement fibre optique en priorité, mais aussi de la montée en débit et des solutions hertziennes, satellites compris.

Selon l’Agence du Numérique, pour le THD en zone rurale, en 2022, on serait à :

  • 50% de déploiement en FttH
  • 35% de déploiement THD en VDSL2 ou câble (FttN, Fibre jusqu’au quartier)
  • 15% de couverture Très Haut Débit via la LTE fixe ou le Satellite

Le RttH : ce ne sera pas 10 fois moins cher que la fibre !

Alors, la 4G fixe, solution économique pour rattraper le retard THD de la France ? Pas si sûr. Contrairement à ce qui a pu être indiqué dans certains médias, le prix d’un raccordement LTE fixe n’est pas 10 fois inférieur à celui d’une prise fibre. Selon la configuration terrain, le cout moyen varie entre 500 et 1000€. Soit un peu moins cher que du FttH, mais pas avec ce facteur 10. Sauf cas exceptionnels très isolés, par exemple en montagne. Là, les coûts peuvent en effet passer à 5000€/prise ou plus…

Selon une étude de l’Idate, réalisée pour le CNES à l’occasion de cet événement FIRIP, d’ici 2022, ce seront encore 5,1 millions de foyers (en étant optimiste), qui auront un accès à Internet avec un débit inférieur à 30 Mbit/s. Soit 14% des locaux sur le territoire.

Idate, Jean Micel Attali

L4 4G mobile, pour compléter le plan France THD ? Pas très efficace selon l'Idate !

Ce seront même :

  • 1,96 millions de locaux (5.4%) qui auront un débit fixe ADSL <8Mbit/s. Le débit seuil pour avoir un internet correct en triple play (pour un flux TV par IP de qualité)
  • 1,09 millions de locaux (3%) qui auront même un débit internet fixe <3 Mbit/s

L’Idate a essayé de mesurer l’impact positif de la solution 4G mobile à usage fixe, proposée par certains opérateurs comme Bouygues (4G box) et Orange (4G Home). Selon l’Idate, d’ici 2022, ce serait 691 000 foyers parmi les 1,96 millions, qui pourraient profiter via les réseaux 4G mobiles des opérateurs d’un débit >8 Mbit/s.

Des résultats prévisionnels en étant optimiste. Et sans tenir compte des variations de débit selon l’habitation, la charge du réseau… Bref, cette solution ne peut être que transitoire et géolocalisée ! La 4G fixe constitue a priori une solution plus adaptée au développement numérique des territoires isolés.

Les avantages d’un réseau 4G fixe selon la FIRIP

Outre les investissements qui sont plus faibles pour déployer un réseau LTE fixe, d’autres avantages majeurs sont à prendre en considération :

  • Les débits 4G fixe sont stables, contrôlés, dédiés à un usage fixe, sans limitation en data (sauf volonté commerciale des opérateurs)
  • Débits descendants de 50 à 60 Mbit/s (30 Mbit/s en lancement). Débits montants de 10 à 20 Mbit/s (3 à 5 Mbit/s en lancement)
  • Déploiement rapide, 12 mois en moyenne
  • Réseaux 4G fixes ouverts. Plusieurs FAI peuvent proposer leurs offres sur un même réseau LTE fixe
  • Réseaux LTE fixe qui pourront facilement évoluer en 5G
  • Apporter le THD au 10% de locaux qui n’auront jamais la fibre, même après 2022
Impact de la 4G mobile sur le THD en zone rurale

Un guichet ouvert pour la 4G fixe dès fin septembre !

L’Arcep devrait lancer d’ici fin juillet une consultation publique sur les modalités d'attribution des fréquences 3.5GHz identifiées pour cette 4G fixe (ainsi que pour la PMR en 2.6 GHz). L’attribution aux opérateurs des 40 MHz sur cette bande devrait se faire à la rentrée.

Cécile Dubarry, Directrice Générale de l’Arcep, a indiqué que ces autorisations seront assorties d’ambitions fortes. En termes de couverture, de rapidité de déploiement, d’interconnexion avec les autres réseaux, etc.

D’ici fin septembre, un système de " guichet au fil de l’eau " sera ouvert pour les collectivités territoriales qui veulent candidater à des solutions 4G fixe. Dès la fin 2017, les premiers réseaux 4G fixe pourraient être déployés...

Alors, 100% du territoire en très haut débit d’ici 2022 ? C’est possible, mais uniquement avec les technologies 4G fixe et satellite. Une solution rapide pour répondre à ces 15% de foyers qui d’ici 2022 n’auront pas de THD fixe...

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus