A 12:47 dans RTTH

Offre satellite Nordnet VEGA en quadruple play

Par
25
AOÛ
2017
Partager cette actu sur :

Au début de l’été, Nordnet a simplifié à l’extrême ses offres d’accès à internet par satellite. Un mouvement devançant de quelques semaines les annonces des uns et des autres afin d’optimiser le déploiement du Haut Débit en zone rurale par toute technologie alternative disponible.

FacebookTwitterGoogle+

Nordnet VEGAAvec sa nouvelle offre VEGA, l’opérateur Nordnet, société du groupe Orange, propose depuis début juin une seule solution satellite Quadruple Play. Cela inclut l’internet Haut-Débit + la TV (bouquet TNT SAT, décodeur TV et enregistreur 500Go pour 6€/mois de location) + la téléphonie fixe + un forfait mobile.

Mais tout comme pour Ozone qui propose depuis juin des offres quadruple play en fibre aussi sur  les Réseaux d'Initiative Publique, on peut s'interroger sur la pertinence de l'ajout du forfait mobile. Il n'est absolument pas compétitif avec les offres des opérateurs mobiles classiques...

Pour l’internet VEGA, les débits peuvent atteindre jusqu’à 22 Mb/s en réception et 6Mb/s en émission en fonction du satellite sur lequel s’opère la connexion.

Pour un prix mensuel de 36,90€, l’offre Satellite VEGA permet un accès à Internet en théorie de partout en France, avec jusqu’au 30 septembre une promotion sur le kit Satellite.

Il est proposé à 99€ au lieu de 399€ habituellement. Sachant en outre que près de 60 départements proposent des subventions jusqu’à 600€ pour aider à l’installation de connexion internet par satellite pour les clients en zones blanches (débit ADSL inférieur à 2 ou 4Mbps selon les cas).

15Go d’internet seulement sur l’offre Nordnet VEGA

Cette offre Satellite VEGA embarque 15 Gigaoctets de données par mois, ce qui selon Nornet est suffisant pour 80% des utilisateurs ( ??). Une proportion étrangement haute ! Car avec 15Go d’internet, on peut tout juste avoir une utilisation d’internet basique (email navigation internet), mais absolument pas profiter du streaming, jeux vidéo et autres usages plus gourmands.

Il faudra par conséquent racheter régulièrement des enveloppes par tranches de 15Go, facturées à 19€ à chaque fois ! Heureusement, tout comme Europasat l’illimité internet est proposé la nuit. Entre minuit de 6h du matin chez Nordnet (contre une tranche 23h et 7h du matin chez Europasat).

Enfin, une offre VEGA Mini 2Go est a priori disponible à 19,90€/mois.

Une facture qui peut grimper très vite en satellite !

En effet, au-delà des recharges internet, la téléphonie fixe est disponible vers les fixes et mobiles, mais facturée à la minute (exemple : 0,16€/min vers mobile France + 0,16€ de mise en relation).

Idem pour le forfait mobile ‘gratuit’ inclus, mais avec la facturation à la consommation qui peut coûter très cher.

  • 0,1€/min pour les appels émis depuis et vers la France Métropolitaine ou les DROM
  • 0,2€ / SMS et 0,50€ / MMS (limité à 600 Ko par envoi).
  • 0,05€ / Mégaoctet pour l'internet mobile en France Métropolitaine

Une option BLABLA (téléphone fixe) permet les appels illimités vers la France (fixes et mobiles) et vers 50 destinations.

Idem, vous pouvez choisir parmi 4 forfaits Mobiles incluant appels, SMS/MMS illimités et de l’Internet Mobile (de 0 à 10 Go).

Le Satellite au coeur du Plan France THD ?

Cependant, au-delà de la concurrence des autres opérateurs satellites, les solutions en 4G risquent de sérieusement plomber cette offre satellite Nordnet. Entre la 4G mobile à usage fixe (4G box de Bouygues Telecom avec 200Go/mois !) et l’arrivée dès fin 2017 de solutions en LTE-fixe sur certaines régions, avec internet illimité, les zones rurales devraient profiter dans les années à venir de réelles solutions d’accès à internet.

Eutelsat reste confiant cependant, avec l’arrivée prochaine sur de nouveaux satellites qui permettront aussi du THD. Pour les zones de montagnes ou vraiment très isolées, le satellite restera la seule solution universelle. Elle ne demandera pas d’investissements de la part des collectivités ou du gouvernement, un argument financier qui pourrait permettre à l’internet par satellite d’avoir encore de beaux jours devant lui.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus