A 16:58 dans Musique, Vidéos

Neutralité : Netflix et Deezer non décomptés de la data chez Three UK

6
JUIL
2017
Partager cette actu sur :

En offrant un traitement de faveur à un poids lourd comme Netflix, Three UK repose la compatibilité de la pratique du zero-rating avec la neutralité du Net.

FacebookTwitterGoogle+

Avec son nouveau programme « Go Binge », l’opérateur britannique frappe fort. Principe : les abonnés disposant d’un forfait supérieur à 4 Go pourront profiter de certains services, dont Netflix et Deezer, sans que leur utilisation ne soit décomptée du quota mensuel d’Internet mobile. Seule contrainte : ne pas épuiser son forfait data. Faute de quoi l’accès à toutes les applications, y compris celles concernées par le programme (qui porte aussi sur SoundCloud, et TV Player) sera bloqué.

Neutralité : l'offre Go Binge de Three UK en question

Neutralité-compatible ?

En incitant ses abonnés à privilégier un service audio ou vidéo, Three UK enfreint-il les règles en matière de Neutralité du Net ? Ce sera au régulateur britannique de décider. Pour ce faire, il pourra s’appuyer sur les lignes directrices du Berec, l’office regroupant les gendarmes des télécoms européens (présidé par le patron de l’Arcep Sébastien Soriano).

L’organe n’interdit pas a priori la pratique du zero-rating, mais insiste sur le fait que ce type d’offre ne doit pas « limiter la liberté de choix du client final ». Et encourage ses membres à examiner au cas par cas les situations pour statuer, en tenant compte d’un certain nombre de critères. Il s’agit notamment d’évaluer la position des acteurs concernés sur le marché et les obstacles potentiels à l’innovation que ces positions privilégiées pourraient contribuer à constituer.

Three UK à chat perché

Interrogé par The Verge, l’opérateur britannique se défend d’enfreindre les préceptes ci-dessus en soulignant, avec force candeur, l’absence de blocage ou de priorisation de trafic sur les autres applications, et la possibilité laissée à l’utilisateur de sortir du programme. On notera au passage qu’elle invite aussi les services qui souhaiteraient bénéficier du zero-rating à la contacter pour prendre part à l’aventure.

Dans les faits, toutefois, difficile de nier qu’en facilitant l’utilisation de services de renom tels que Netflix et Deezer, l’opérateur britannique teste les limites du cadre de la Neutralité défini par le Berec. D’autant plus en ouvrant son offre Go Binge dès 4 Gb de data, un seuil relativement modeste qui encourage d’autant plus à se tourner vers le service « zero-raté ». Il y a là, pour le régulateur britannique, probablement matière à s’interroger.

T-Mobile et les régulateurs

D’autant que ses homologues européens sont montés au créneau à plusieurs reprises sur le dossier zero-rating.  En particulier face à Deutsche Telekom, dont la marque T-Mobile s’est déjà illustrée à plusieurs reprises dans ce domaine. Aux Pays-Bas, d’abord, avec une offre musicale sans décompte de data qu’a tenté d’interdire le régulateur ACM. Sans succès, car s’appuyant sur la position intransigeante du législateur néerlandais, incompatible avec l’approche plus souple prônée au niveau européen. Du reste, ouvert à de très nombreux services musicaux, ce service semblait rester à peu près dans les clous plantés par le Berec.

T-Mobile : zero-rating en Allemagne

L’affaire est déjà plus délicate pour le service Stream On, lancé par T-Mobile en Allemagne, qui permet notamment de consommer Netflix ou Amazon Prime, ainsi que plusieurs services maison sans décompte de data. Un programme qui fait actuellement l’objet d’une enquête du régulateur local. Dans ce contexte, on voit mal comment Go Binge, encore plus restrictive car reposant sur seulement une poignée de plates-formes dont l’ogre Netflix, pourrait laisser de marbre l’Ofcom britannique.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus