Débits Netflix ISP Speed Index décembre 2017 : Free touche le fond

Par
12
JAN
2018
Partager cette actu sur :

Les débits moyens constatés par Netflix en France sur ses utilisateurs sont à peu près stables sur le dernier mois de l’année 2017, sauf pour Free qui poursuit sa descente vertigineuse. 1,71Mbps… pas de quoi profiter de Netflix pour la majorité des Freenautes !

FacebookTwitterGoogle+

Netflix FrancePour Netflix, sur son indicateur de débits mensuels ISP Speed Index affiché sur plusieurs dizaines de pays où le service de SVOD est présent, la France fait figure de mauvais élève. Si globalement sur décembre 2017, les débits des opérateurs sont à peu près stables, un FAI dénote. Comme déjà depuis 4 mois, Free affiche un nouveau recul.

Avec 8% de baisse en 1 mois, Free ne propose en moyenne pas une connexion suffisante pour regarder les programmes SVOD. Cet indicateur Netflix, vivement critiqué par Free, correspond au débit moyen en mégabits par seconde (Mbit/s) du contenu Netflix regardé en streaming par ses utilisateurs aux heures de grande écoute, pour chaque FAI.

Classement en décembre opérateurs par débits des usagers Netflix

Selon cet ISP SpeedIndex Netflix, sur les 31 derniers jours de 2017,  le classement des FAI français est :

  1.     SFR THD à 3,66 Mbps, soit une légère hausse baisse de 0,05Mbps (3,61 Mbps le mois précédent)
  2.     Bouygues Telecom à 3,37Mbps, soit une baisse de 0,09 Mbps (3,46 Mbps en novembre)
  3.     Orange à 3,34 Mbps, soit -0,07 Mbps (3,41 Mbps un mois avant)
  4.     SFR (xDSL) stable à 2,98 Mbps
  5.     Free à 1,71 Mbps, en baisse de 0,15 Mbps  (1,86 Mbps en novembre, soit -0,91 Mbps en 4 mois)

ISP Speed Index de Netflix en décembre en France

ISP Speed Index Netflix : un indicateur relatif

Mais attention, en regardant ces chiffres, inutile d'y chercher un indicateur sur les performances des débits réels des opérateurs. En effet, il n'idique que les accès au service du géant de la SVOD américain, avec des facteurs indépendants de la connexion réelle qui faussent les résulats. En plus, cet indicateur mélange allègrement les technologies, avec un avantage pour SFR. Curieusement, pour ce dernier, la partie THD (fibre et câble) est séparée de l'ADSL.

En ce qui concerne les mauvais résultats de Free, cela viendrait aussi de l'absence d'un accord de ce FAI avec Netflix afin d'interconnecter le réseau Free avec les serveurs qui diffusent les flux de contenus vidéo Netflix. Un problème qui avait déjà posé des problèmes similaires avec Youtube dès 2013 chez Free.

Et plus inquiétant, comme nous le rappelons tous les mois, en comparant cet indicateur avec les autres pays européens, la France se retrouve dernière ! Surtout, en regardant depuis le lancement du service de SVOD en France en 2014, si cet indice est à peu près stable pour les opérateurs, chez Free, il a presque diminuer de moitié. Avec en théorie de plus en plus d'utilisateurs en THD, ces chiffres sont plutôt surprenants.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus