A 14:20 dans Fibre optique, SFR

Les offres fibre SFR arrivent sur les réseaux Covage

20
JUIN
2018
Partager cette actu sur :

SFR officialise l’arrivée de ses offres Internet sur les réseaux de fibre optique exploités par Covage.

FacebookTwitterGoogle+

fibre covage savoieL’initiative avait été dévoilée lors du dernier TRIP de l’Avicca, elle est aujourd’hui officiellement annoncé : un accord-cadre national « permettant à SFR de commercialiser ses offres sur l’ensemble des réseaux FttH Covage », y compris, donc, en zone rurale. « Les déploiements techniques sont déjà en cours », indiquent les co-signataires,  ce qui devrait se concrétiser dès cet été par l’arrivée des abonnements grand public au carré rouge sur certains réseaux exploités par Covage. Selon les éléments livrés fin mai, les réseaux d’initiative de Seine-et-Marne (Sem@fibre 77) ainsi que Fibre Calvados devaient figurer parmi les premier servis.

527 000 prises sur 44 réseaux

Au total, Covage apporte à son partenaire un potentiel de 527 000 prises commercialisées au 31 mars 2018, et 2 millions à terme. Côté RIP, l'Arcep recensait à fin mars 262 000 prises commercialisées sur les réseaux cités plus haut, ainsi que deux autres RIP départementaux (Somme et Haute-Savoie) et de nombreux réseaux publics de 1e génération couvrant des EPCI : Côte Fleurie, Europ’Essonne, Dunkerque Grand Littoral, Grand Angoulême…

S'y ajoutent les 265 000 prises du réseau Covage 92 (Hauts-de-Seine), situé en zone très dense, mais où SFR propose déjà ses offres fibre et câble. Sans oublier les quelque 1 500 locaux raccordés en zone d'investissement privé ( et minimum 44 000 à terme) sur la Métropole européenne de Lille. Sur 13 communes de la Vallée de la Lys, d’Halluin à Armentières, l'opérateur y déploie en effet sur fonds propres et en co-financement avec la Caisse des dépôts après que la collectivité eut dénoncé en 2016 la convention signée avec… SFR, accusé d’y avoir « abandonné » le déploiement.

Covage : réseaux Ftth

Les OCEN à petits pas sur les RIP

Après un été 2017 tumultueux, SFR revient donc à de meilleures dispositions en donnant corps à son intention de proposer ses offres « sur des RIP tiers ». Du côté de Covage, ainsi que les collectivités délégantes, l’arrivée d’un opérateur d’envergure national (OCEN) constitue une opportunité de faire décoller l’adoption de la fibre sur ses réseaux. Un mouvement très attendu sur l’ensemble des réseaux d’initiative publique, et qui se dessine petit à petit.

Pour rappel, Bouygues déploie progressivement ses offres fibre en zone rurale sur les réseaux exploités par Axione et Altitude Infrastructure, et a déjà signé des accords avec Covage et TDF, tandis qu’Orange trempe ses orteils sur les réseaux SFR (Oise, Eure-et-Loir). Quant à Free, malgré un intérêt pour les RIP réaffirmé à moult reprises ces derniers mois, des accords signés avec Axione et annoncés avec Covage, et une arrivée à l'arlésienne dans le Nord Pas-de-Calais, rien de concret pour le moment.

Le Communiqué de Covage et SFR

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus