16 millions de smartphones infectés par un virus, les iPhone épargnés

13
FEV
2015
Partager cette actu sur :

Alcaltel-Lucent a publié une étude de sa division Motive Security Labs sur la sécurité de nos terminaux mobiles. Bien que les menaces ne cessent d’augmenter, seulement 16 millions de smartphones du parc mondial sont infectés pas un malware. les smartphones Android et Windows phone sont les plus touchés.

FacebookTwitter

Finalement, les smartphones et autres tablettes s'en tirent à bon compte en matière d'infection par un malware type, virus, cheval de Troie et autres spyware. La dernière étude publiée par Alcatel-Lucent permet de relativiser par rapport à ce type de menace.

Les mobiles plutôt épargnés

Les infections de smartphones ont continué de progresser en 2014 avec une augmentation de 25% comparés au 20% de 2013. Au total, 16 millions de terminaux mobiles sont infectés par un virus, un cheval de Troie ou autres malwares, soit 0,68% des terminaux mondiaux.

Les logiciels mobiles malveillants deviennent de plus en plus sophistiqués avec des fonctionnalités de prise de contrôle à distance toujours plus difficiles à contrer.

Sur les 20 menaces les plus fréquentes 6 sont représentées pas des applications espionnes. Ces applications permettent de géolocaliser les terminaux de contrôles les appels sortants et entrants, des SMS ainsi que des mails. Elles espionnent aussi la navigation sur le web de l'utilisateur.

progression-mobile-malware

Les malwares ignorent les iPhone

Les infections se répartissent à 50% entre les terminaux Android et les PC. Moins de 1% des smartphones touchés sont des iPhone ou des Blackberry. Windows et les PC sont le terrain de prédilection de hackers, toutefois, Android rattrape son retard très rapidement.

Les réseaux fixes sont plus visés par les hackers

Le taux de réseaux fixes infectés passe de 9% en 2013 à 14 % en 2014. Cette augmentation est à imputer à une augmentation de menaces de moyenne amplitude. Les menaces à haut niveau comme les robots (bots), les rootkits et les chevaux de Troie bancaires restent stables à 5%.

Que nous réserve 2015 ?

Se basant sur les statistiques de 2014, Alcatel-Lucent prévoit qu'en 2015 les botnets migreront du mobile vers le cloud, que les hackers privilégieront les mobiles, que l'internet des objets et le cloud  seront touchés par les pirates.

Finalement, une fois de plus ce genre d'étude confirme que les terminaux d'Apple sont toujours mieux lotis (à 1 000 euros le smartphone, c'est la moindre des choses) que les terminaux Android. Surtout, avec 16 millions de smartphones infectés sur des milliards, il n'y a pas de quoi paniquer et s'empresser d'installer un antivirus ou anti spyware.

Source : alcatel-lucent
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus