A 11:14 dans Téléphonie

Une quatrième licence 3G de plus en plus probable

13
DEC
2007
Partager cette actu sur :

Telephonie mobile

Rapport Beigbeder : les MVNO et la quatrième licence 3G à l’honneur

Dans son rapport sur le modèle économique « low cost » remis à Luc Chatel, Secrétaitre d’Etat à la consommation, Charles Beigbeder fait un point sur le paysage de la téléphonie mobile française.

Virgin MobileLa situation de la téléphonie mobile en France est assez simple. Trois opérateurs se partagent le réseau : Orange, SFR et Bouygues Télécom. Autour de ces opérateurs son venus se greffer des MVNO depuis 2005. Ces MVNO (opérateurs virtuels comme Virgin Mobile, Ten, Débitel, NRJ Mobile…) achètent des volumes en gros aux opérateurs et les revendent via des offres ciblées (NRJ Mobile visant les 15-25 ans, Breizh Mobile sur le marché breton, Mobisud pour les communications vers le Maghreb…).

Charles BeigbederCharles Beigbeder, PDG de Poweo, souligne que la situation de la téléphonie mobile en France est figée et ne favorise plus la concurrence, ni le consommateur. Dans son rapport, il indique plusieurs pistes potentielles à suivre pour redynamiser le secteur. Tout d’abord, au niveau des MVNO, il regrette que leurs parts de marché ne se développent pas (le opérateurs virtuels se partagent 4 % du marché). Il préconise donc la possibilité pour ces MVNO « d’acheter des volumes de communication chez plusieurs opérateurs, afin de faire jouer le contre-pouvoir des acheteurs. »

NRJ MobileEn effet, actuellement chaque MVNO est lié à un opérateur (Ten et Virgin Mobile chez Orange, NRJ Mobile ou Neuf Mobile chez SFR…) et Charles Beigbeder encourage une mesure permettant de libérer les opérateurs virtuels d’un réseau unique : « Afin de permettre aux MVNO de gérer leurs offres tarifaires avec plus de flexibilité, une possibilité consisterait à faire baisser le niveau des prix négocié entre les opérateurs de réseau et leurs partenaires MVNO, en favorisant le développement de la concurrence sur le marché de gros. Il peut en effet être considéré qu’à l’heure actuelle, les clauses contractuelles imposés aux MVNO par leurs opérateurs « hôte » visent à protéger et verrouiller leurs marchés. »

D’autre part, dans une volonté de dynamiser tout le secteur de la téléphonie mobile, le rapport met en avant le rôle bénéfique que jouerait une quatrième licence 3G. Charles Beigbeder pense que l’introduction d’un quatrième acteur auraient plusieurs conséquences directes sur le marché : « D’abord, ce nouvel opérateur s’imposerait comme nouvelle force sur un marché marqué depuis des années par un équilibre concurrentiel figé, et serait amené à le dynamiser dans la mesure où son profil de challenger tenant à son arrivée tardive lui imposerait d’avoir une politique commerciale agressive. »

Femme au telephoneNon seulement, l’apparition d’un nouvel acteur permettrait au secteur de retrouver une concurrence plus appuyée entre les trois opérateurs existants, mais elle serait un tremplin pour les MVNO : « Ensuite, le nouvel opérateur pourrait ouvrir son réseau à des MVNO à des conditions de gros favorables, dans la mesure où il aurait une incitation forte à remplir son réseau en bénéficiant de l’effet de levier que procure leur présence commerciale ; ces derniers seraient dès lors en mesure de proposer des offres véritablement concurrentielles. »

Pour cela, le rapport conclut qu’un assouplissement du paiement de la licence 3G serait possible. Il reste maintenant au gouvernement d’envisager des mesures à partir de ce rapport, des projets appaîtront sûrement au cours de l’année 2008.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus