A 10:31 dans Téléphonie

De la 3G à la 4G, Alcatel-Lucent mise sur un réseau évolutif

22
FEV
2010
Partager cette actu sur :

Logo Alcatel-LucentLe constructeur Alcatel-Lucent souhaite profiter de l’arrivée de la 4G pour se différencier des autres équipementiers tels que Nokia Siemens Networks, Ericsson ou les asiatiques Huawei et ZTE. Sa nouvelle solution radio, permettant de passer de la 2G à la 3G et au LTE par simple mise à jour logicielle, pourrait séduire les opérateurs.

Alcatel-Lucent souhaite conserver son avance sur NSN (Nokia Siemens Networks) et Ericsson en raflant la mise en ce qui concerne les équipements 4G. L’évolution des usages mobiles passent par des services de plus en plus gourmands en bande passante (navigation web, vidéo en streaming, télévision…) et par une migration vers le tout-IP. Les nombreuses stations de base des opérateurs devront donc évoluer pour répondre aux besoins croissants du haut débit mobile.

L’équipementier a annoncé l’arrivée d’un nouveau module radio permettant de gérer simultanément la 2G, la 3G et la 4G/LTE sur un même réseau. Répondant au doux nom de MC-TRX, cette solution utilise la technologie SDR (Software Defined Radio) pour allouer de façon dynamique les spectres de fréquences suivant l’utilisation des abonnés.

MC-TRX AlcatelAlcatel-Lucent explique que « si, par exemple, la majorité des abonnés mobiles du réseau utilisent la technologie GSM, le module est configuré en mode GSM. Lorsqu’un plus grand nombre d’abonnés passent au W-CDMA ou au LTE, le module peut changer les proportions de combinaison des technologies nécessaires afin d’affecter davantage de puissance et de porteuses au W-CDMA ou au LTE. »

Avec cette technologie, les opérateurs pourront donc faire évoluer leur réseau en fonction des besoins des usagers et, surtout, pérenniser leurs infrastructures en optimisant l’utilisation des spectres de fréquences.

Alcatel-Lucent n’est toutefois pas le premier à proposer ce type de solution puisque le chinois Huawei a déjà mis au point une technologie similaire notamment utilisée par TeliaSonera pour ses tests LTE à Oslo.

Smartphone Internet mobile fillesPar contre, l’équipementier franco-américain a les faveurs de nos opérateurs nationaux puisqu’Orange, SFR et Bouygues Telecom ont tous choisi Alcatel-Lucent pour leurs expérimentations LTE. Free Mobile a aussi opté pour l’équipementier pour une partie de son futur réseau.

La première vague de tests LTE d’Orange vient d’ailleurs de se terminer avec succès et Alcatel-Lucent a annoncé dans la foulée qu’il avait également été choisi par l’opérateur au carré rouge pour l’extension et la rénovation de son réseau mobile en fournissant ce nouveau module radio MC-TRX.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus