A 10:18 dans Bouygues Telecom, Mobile

Bouygues Telecom vend 3 000 sites mobiles pour 854 millions d’euros

3
FEV
2017
Partager cette actu sur :

Bouygues Telecom poursuit la cession d’actifs qu’il ne juge plus prioritaires. Les pylônes où sont installées les antennes en font partie. L’opérateur va ainsi céder à Cellnex 1 800 sites mobiles et va construire pour lui 1 200 nouveaux sites. Cela permettra au troisième opérateur de dégager une marge de 854 millions d’euros pour augmenter ses investissements.

FacebookTwitter

Bouygues Telecom vend 3 000 sites mobiles pour 854 millions d'euros

Bouygues Telecom a besoin d'argent et optimise ses dépenses. Si sa santé financière s'améliore de trimestre en trimestre, l'opérateur a besoin de toujours plus de moyens pour développer les réseaux très haut débit fixe et mobile qui nécessitent de lourds investissements.

580 millions d'euros de vente de sites mobiles existants

Dans un contexte ultra-concurrentiel, il est difficile de monter les prix alors l'opérateur optimise son patrimoine immobilier et a décidé de se séparer d'une partie de ses sites mobiles. En 2016, Bouygues Telecom avait déjà cédé 230 pylônes à Cellnex pour 80 millions d'euros.

Désormais, ce nombre a été porté à 1 800 sites pour une valeur de 500 millions d'euros. Les pylônes et les toits-terrasses où sont implantées les antennes sont devenus des actifs stratégiques tant il est compliqué d'en installer de nouveaux et de trouver des sites optimums.

1 200 futurs sites mobiles déjà vendus pour 354 millions d'euros

Mais ce n'est pas tout, Bouygues Telecom et Cellnex ont également signé un accord sur la construction de 1 200 nouveaux sites : le premier étant le sous-traitant qui les construira pour le second, pour un montant total de 354 millions d'euros.

Cellnex récupérera ainsi de nouveaux sites mobiles qu'il pourra ensuite louer à d'autres opérateurs. Bouygues Telecom gardera le contrôle des éléments stratégiques, à savoir les équipements actifs comme les antennes et les baies radios associées.

Dégager des moyens pour investir dans le très haut débit

Autant d'argent frais qui permettra à Bouygues Telecom d'avoir un peu plus de marge de manœuvre pour renforcer ses investissements dans le déploiement de ses réseaux fixe et mobile, évalués à 800 millions d'euros pour l'année 2016. Dans le même temps, ses concurrents mobilisent plus d'un milliard d'euros chacun.

Nous devrions en savoir plus sur la manière dont l'opérateur compte utiliser cet apport de cash, le 23 février prochain, lors de la présentation des résultats annuels. Bouygues Telecom devrait enfin annoncer qu'il passe à l'offensive sur la fibre optique.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus