A 10:46 dans Téléphonie

Facebook : une fuite dévoile des détails sur l’application Phone

24
MAR
2015
Partager cette actu sur :

Ces dernières semaines, les rumeurs allaient bon train sur ce que proposerait le « Facebook Phone » actuellement en phase de test. Il semblerait aujourd’hui que la dernière innovation de Facebook ne soit finalement pas un smartphone, mais une application d’appels en VoIP.

FacebookTwitter

Après Messenger, Slingshot et sa solution de paiement en ligne, Facebook semble confirmer son désir de diversifier ses activités. Il semblerait que le projet actuellement en test chez Facebook soit celui d’une application pour envoyer et recevoir des appels, sobrement appelée Phone.

La fin de l’acharnement commercial par téléphone ?

Cette dernière reposerait sur le même principe que les applications comme Skype ou Hangouts si ce n’est que quelques particularités s’y ajoutent. L’application serait en mesure de bloquer des numéros reportés par d’autres utilisateurs afin de limiter le volume d’appels indésirables.

Elle permettrait également d’afficher plus d’informations sur l’appelant, telles que son nom et l’avatar de son profil.

Avec ces deux nouveautés, l’application pourrait limiter considérablement le nombre de démarchages commerciaux se faisant par téléphone.

Une annonce précoce ?

L’information a été dévoilée par une bannière s’étant affichée sur la version mobile de l’application Facebook de certains utilisateurs. Comme le montre l’image ci-dessous, la bannière proposait à l’utilisateur de télécharger l’application Phone avec une description de cette dernière.

fb-phone-leak

La mention « [FB-ONLY] » serait le signe que la bannière a été publiée publiquement par erreur, lors d’une mise à jour interne du serveur. Il était d’ailleurs impossible de télécharger ladite application, la page de téléchargement étant probablement stockée sur l’intranet de Facebook.

On attend donc une annonce officielle du géant pour confirmer le lancement futur de l’application, et éventuellement révéler plus de détails. Si elle venait à se concrétiser, on peut imaginer que le nombre de personnes présentes sur Facebook, s'élevant à 1,30 milliard, serait un atout conséquent au lancement de l'application.

Source : BusinessInsider
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus