A 14:42 dans Téléphonie

WebOS : HP dévoile sa feuille de route vers l’open source

26
JAN
2012
Partager cette actu sur :

Logo HP Hewlett Packard
On en sait un peu plus sur le déroulement de la mise en open source de WebOS par HP. Le constructeur d’ordinateurs américain a étalé la libération du code source de l’ancien système d’exploitation de Palm sur 9 mois.

Pour relancer le système d’exploitation WebOS racheté à Palm sans dépenser trop d’argent, HP a décidé d’ouvrir le code source de l’OS tout en continuant son développement.

TouchPad de HPLe passage vers l’open source se fera en plusieurs étapes. Dès le mois de janvier, HP fournira un nouveau framework baptisé Enyo 2.0 qui permettra de créer des applications qui tournent à la fois sous WebOS mais aussi sous Android et iOS (le système d’exploitation d’Apple).

En mars, cette version intègrera un noyau Linux, puis les extensions USB et EGL s’y ajouteront. La version 2.2 d’Enyo sortira en juillet. Enfin, en septembre, WebOS prendra le nom d’Open WebOS.

Face à la progression d’Android, d’iOS et maintenant de Windows Phone, cette stratégie permettra-t-elle à HP de sauver ce système d’exploitation ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter
A 15:10 dans Téléphonie

WebOS prend le chemin de l’open source

12
DEC
2011
Partager cette actu sur :

Smartphone Pre3 de HP

WebOS ne va pas mourir oublié dans le fond d’un tiroir poussiéreux. Si HP avance l’idée d’abandonner le système d’exploitation depuis plusieurs mois, l’entreprise vient d’annoncer qu’elle allait ouvrir le code source de l’OS et qu’elle continuerait à participer à son développement. Un retournement de situation pas si étonnant que cela !

Les derniers jours de WebOS semblaient comptés. Face à la déferlante des iOS, Android et autres Windows Phone, le système d’exploitation créé par Palm et repris par HP a du mal à s’imposer. Ceux qui ont pu approcher les terminaux tournant sous cet OS lui trouvent de nombreuses qualités mais sa vie mouvementée ne lui a pas permis de trouver une place sur le marché.

Palm ne bénéficiait pas de la puissance de frappe d’un Google ou d’un Apple pour développer un véritable élan autour de WebOS. Avec le rachat de Palm par HP, on pensait cette problématique en partie résolue. En effet, le constructeur dispose d’une armada d’équipements pouvant accueillir l’OS (appareil photo, imprimantes intelligentes, ordinateurs portables…) et la croissance du marché des smartphones et des tablettes laissait présager un bel avenir au système d’exploitation.

Palm VeerMalheureusement, les hésitations successives de HP sont venues entacher la feuille de route. Le futur incertain de la TouchPad et le possible abandon des activités PC de l’entreprise ont brouillé les pistes. Il y a quelques semaines, la firme américaine avait même annoncé sont intention de céder WebOS pour quelques centaines de millions de dollars.

Visiblement, HP n’a pas fait affaire puisque WebOS devrait finalement basculer vers l’open source. En rendant disponible le code source de l’OS, HP compte sur le dynamisme de la communauté pour enrichir WebOS sans dépenser une fortune en R&D. HP assure dans son communiqué qu’il continuera à être actif dans le développement et le soutien de WebOS. Au moins jusqu’à ce qu’il change avis ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus