A 11:11 dans Mobile

La fin de l’itinérance SFR/Bouygues Telecom est en cours

17
JUIN
2016
Partager cette actu sur :

La fin de l’itinérance mobile est en cours entre Bouygues Telecom et SFR. Les deux opérateurs ont transmis un avenant de leur contrat à l’ARCEP et prévoient une extinction totale en 2018.

FacebookTwitter

Hier, on apprenait que Free et Orange étaient parvenus à un accord sur la fin de leur itinérance 3G qu'ils ont transmis à l'ARCEP. Les deux opérateurs ne sont pas les seuls à avoir fait part au régulateur de modification de contrat : SFR et Bouygues Telecom ont en effet envoyé des avenants relatifs à leur contrat de mutualisation 2G/3G/4G et d'itinérance 4G.

SFR/Bouygues Telecom : fin de l'itinérance en 2018

Interrogé par NextInpact, SFR a indiqué qu'il avait transmis au gendarme des télécoms "les termes de l'accord de mutualisation avec Bouygues Télécom, en précisant bien la fin de l’itinérance fin 2018 et en s’engageant sur des communications régulières pour montrer l’amélioration de la couverture et de la qualité dans les zones concernées". SFR ajoute qu'une extinction progressive de cette itinérance sur le réseau Bouygues Telecom est déjà en cours depuis l'automne dernier.

Vers un déploiement 4G accéléré dans les zones rurales

La fin de ces contrats d'itinérance devrait pousser les opérateurs à poursuivre le déploiement du très haut débit mobile, notamment en dehors des grandes villes où la 4G a encore du chemin à faire. "Ces avenants organisent l'extinction graduelle des prestations d'itinérance. Ils visent ainsi à conforter le modèle de déploiement de l'industrie mobile : la dynamique d'investissement dans les réseaux va se poursuivre, avec notamment un déploiement accéléré de la 4G hors des grandes villes dans les années à venir, qui devrait se réaliser à un rythme plus rapide que le rythme minimum prévu dans les autorisations des opérateurs".

Il faut dire que depuis plusieurs mois, SFR se montre particulièrement actif en ce qui concerne l'activation de ses antennes 4G. Le mois dernier, l'opérateur a ainsi activé plus de 500 sites très haut débit mobile, ce qui devrait lui permettre de ravir la troisième place à Free.

Des avenants en attente de validation par l'ARCEP

L'ARCEP devrait rapidement se prononcer sur les avenants transmis par les opérateurs et interviendra pour effectuer de nouvelles modifications si nécessaire : "A la lumière de ces analyses, l'ARCEP décidera prochainement s'il reste nécessaire ou non d'imposer des modifications aux contrats existants par la mise en œuvre des nouveaux pouvoirs qui lui ont été conférés par le parlement".

Si vous voulez tester la qualité du réseau mobile de votre opérateur, n'hésitez pas à télécharger l'application mobile nPerf disponible gratuitement sur iOS, Android, et Windows Phone.

Source : NextInpact
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus