A 11:02 dans Mobile

La 4G séduit 10 millions de Français

15
DEC
2014
Partager cette actu sur :

Lancée il y a un peu plus d’un an la 4G est en train s’imposer comme une technologie incontournable auprès des Français. 10 millions ont déjà succombé et leur consommation de données explose. Les opérateurs peuvent se frotter les mains.

FacebookTwitter

Après avoir une subi une baisse sans précédent de leur ARPU (revenu moyen par utilisateur), les opérateurs pourraient bien retrouver le sourire. Après 18 mois d’exploitation la 4G a déjà séduit 10 millions de Français et les usages qu’elle amène à une plus grosse consommation de data.

Avec des débits 10 fois plus rapide que la 3G et la plupart du temps plus rapide qu’une connexion ADSL, la 4G a ouvert la voie au téléchargement de gros fichiers sur les smartphones notamment de vidéos.

Depuis son lancement, la 4G a séduit 3,3 millions d’abonnés chez Orange, 3 millions chez SFR, 2,5 millions chez Bouygues Telecom. Free reste muet sur ses chiffres. D’après des spécialistes, la France serait un des pays les plus avancés d’Europe sur la 4G.

Ce formidable succès est notamment dû aux efforts déployés par les opérateurs surtout Orange et Bouygues Telecom. Ces deux opérateurs sont parvenus à couvrir plus de 70% de la population fin 2014 alors que l’octroi des licences les obligeait à atteindre les 25% en 2015.

SFR et Free sont à la traine sur la 4G

SFR couvre environ 50% de la population française. L’opérateur au carré rouge a pris du retard en raison du rachat par Numericable et des incertitudes qui ont pesé sur lui lors des négociations. En effet, pendant un temps, Bouygues Telecom était sur la liste des acheteurs. Aujourd’hui, la nouvelle entité SFR-Numericable dervait rapidement combler son retard grâce à des synergies avec le réseau de fibre de Numericable. En outre, en attendant qu’il déploie ses antennes 4G, ses abonnés devraient profiter du réseau 4G de Bouygues Telecom grâce à un accord de mutualisation.

antenne relais 4G

Free est clairement l’opérateur le plus en retard sur la 4G. Même s’il parvient à faire des miracles avec ses équipements et l’absence de fréquences en or (celles de la bande 800 MHz), il se fait distancer par les trois autres opérateurs. Même s’il annonce redoubler d’efforts en 2015, il aura du mal à combler son retard en raison de l’absence de licence dans la bande 800 MHz. De plus, l’utilisation des fréquences de la bande des 700 MHz provenant de la mise en vente du deuxième dividende numérique n’interviendra pas avant 2017.

Espérons pour Free que les consommateurs ne lui en tiendront pas rigueur car Free est l’opérateur qui a vraiment secoué le marché de la téléphonie mobile y compris sur la 4G. L’opérateur a dynamité le prix du forfait 4G en proposant une enveloppe de trafic mobile de 20 Go de data là où la norme est plutôt à 3 Go ! Si Free parvient à maintenir ses débits (il fait partie des meilleurs, voir le baromètre DegroupTest des débits mobiles) sur ses zones de couverture, il pourrait tirer son épingle du jeu.

Le débit nouveau nerf de la guerre

Après avoir communiqué sur leur couverture et s’être battu sur les prix, aujourd’hui, ils devraient s’affronter sur le débit. En effet, plus un opérateur délivrera des débits élevés, plus les usages gourmands en bande passante seront facilités notamment la consommation de vidéos sur smartphone qui explose. D’ores et déjà, Bouygues Telecom et Orange ont allumé des antennes 4G+.

Avec cette multiplication des usages, les opérateurs espèrent vendre plus de data à leurs clients. Les 3Go de data compris dans la plupart des forfait à 20 € devraient rapidement être insuffisants. Les clients seront-ils prêts à dépenser plus pour avoir plus de data où chercheront ils d’autres façons de se connecter pour ne pas épuiser leur enveloppe 4G ? En effet, la 4G risque de voir surgir un nouvel ennemi : le Wi-Fi.

Source : Les Echos
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus