A 10:03 dans Téléphonie

Les opérateurs européens s’intéressent à Boot to Gecko

13
MAR
2012
Partager cette actu sur :

Logo MozillaA l’image de ce qu’elle a fait dans le monde des navigateurs avec Firefox, la fondation Mozilla pourrait bousculer le secteur de la téléphonie mobile avec son système d’exploitation Boot to Gecko. De grands opérateurs européens agacés par la mainmise d’Apple, de Google et de Microsoft, seraient prêts à participer au financement de l’OS mobile open source.

Devant la domination sans partage d’Apple avec iOS, de Google avec Android et de Microsoft avec Windows Phone 7, la fondation Mozilla souhaite développer sa propre solution. « On voit arriver des choses dans le mobile qui nous rappellent l’approche centralisée d’AOL ou de Microsoft Network : on construit une sorte de centre commercial, puis on décide qui va pouvoir y ouvrir sa boutique, quelle voiture aura le droit de circuler, et on vous fait payer le parking », s’inquiète Tristan Nitot, de Mozilla France. En proposant leurs solutions intégrées basées sur le modèle d’Apple comprenant le téléphone, le système d’exploitation et les applications, Google et Microsoft sont en passe de fermer l’univers de la téléphonie. Ainsi, le consommateur n’aura le choix que parmi ces trois univers.

Android Logo 3DA l’image de ce qu’elle a fait pour les ordinateurs avec Firefox, son navigateur Internet open source qui occupe 27 % de parts de marché, la fondation Mozilla développe Boot to Gecko, un OS mobile pour tablettes et smartphones acceptant des applications non propriétaires. Lancé l’an dernier, le développement d’une telle plateforme nécessite des financements importants.Or, Mozilla est une association à but non lucratif employant 700 personnes et dotée d’un budget de 120 millions de dollars.

Toutefois, son projet ne séduit pas que les geeks de la terre entière. Les opérateurs soucieux de la mainmise des trois géants de l’informatique sur la téléphonie seraient prêts à participer au projet. Il faut dire qu’un bras de fer opposant opérateurs et constructeurs a lieu. Apple n’a-t-il pas menacé de commercialiser lui-même sa propre carte SIM ? Récemment, Stéphane Richard PDG d’Orange, s’est plaint du blocage d’Apple pour mettre sur l’App Store l’application Read & Go, développée par Orange et différents éditeurs de presse.

Pour l’instant, l’allemand T-Mobile et le fabricant de microprocesseurs Qualcomm participent au financement. Du côté des opérateurs, seul l’espagnol Telefonica a répondu présent, mais Deutsche Telekom, Orange, Telecom Italia et Vodafone sont en discussion. «  Les opérateurs qui s’étaient jetés sur Android pour échapper à Apple réalisent leur erreur.[…] A Barcelone, ils sont tous venus nous voir, la demande a été inouïe ! » se félicite Tristan Nitot.

Quand Mozilla a proposé Firefox, le net n’en était qu’à ses débuts. Si l’idée d’un OS mobile open source est séduisante, elle risque d’avoir du mal à se faire une place.En effet, Boot to Gecko part avec un sérieux retard sur ses concurrents.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus