A 11:43 dans Mobile, SFR

Couverture mobile, avril 2017 : SFR premier sur la 4G en zone peu dense !

19
MAI
2017
Partager cette actu sur :

Tout comme pour la voix et le SMS, l’objectif des 100% de couverture haut-débit mobile pour les centres-bourgs en zones blanches au 30 juin risque de ne pas être tenu. Côté 4G, le coup de collier de SFR a payé.

FacebookTwitterGoogle+

Ils étaient 3 582 initialement (en 2003) : les centres-bourgs en zone blanches, dépourvus de couverture mobile, auxquels les opérateurs devaient apporter voix et SMS avant fin 2016, et Internet mobile en haut-débit d’ici fin juin 2017. Sur le premier volet, le compteur reste bloqué à 92% des communes couvertes, comme en  janvier dernier, selon le dernier observatoire « Zones blanches/centres-bourgs » (ZBCB) de l'Arcep. Sur le second, le taux de couverture a progressé de 7 points en 3 mois, à 82% de communes en zones blanches désormais couvertes au moins en 3G.

L’affaire des 296 pylônes

Comme pour le volet voix/SMS, la desserte en Internet haut-débit risque de caler aux alentours de 95% à fin juin, au lieu des 100% promis. En cause : un problème d’infrastructure, puisque les pouvoirs publics doivent encore mettre 296 pylônes à disposition des opérateurs. Un retard qui touche Orange, SFR, Bouygues et surtout Free.

Rentré dans le programme ZBCB en 2016 seulement, ce dernier n’a encore pu déployer le moindre site, faute de construction de 234 pylônes. Une fois que ces structures auront été érigées, Free et ses homologues disposeront de 6 mois pour y activer leurs antennes.

couverture mobile en zones blanches avril 2017 - Arcep

Internet haut-débit : pari tenu pour les opérateurs ?

En attendant, il reste aux trois autres opérateurs 380 sites à déployer d’ici à fin juin pour remplir leur partie du contrat sur la 3G en zones blanches. Le tout portera le nombre de centres-bourgs couverts en Internet mobile à 3 520 sur 3 816 – un chiffre plus conséquent que sur le volet voix/SMS car les opérateurs avaient choisi d’inclure dans ce périmètre quelque 230 communes supplémentaires. Pour rappel, la Fédération française des télécoms, qui regroupe Orange, SFR et Bouygues, affichait à fin mars 2017 le total de 2 932 communes couvertes en Internet mobile par au moins trois opérateurs, sur les 3 582 initialement comprises dans le programme ZBCB .

En outre, à ces communes identifiées depuis plusieurs années sont venues s’ajouter 268 autres en 2016, et encore 273 le 5 mai dernier, ce qui porte à « près de 4 000 » le nombre de centre bourgs concernés.

Zone peu dense : la 4G de SFR en pointe

Arcep : 4G en zone peu denseAutre volet du programme : le déploiement du très haut-débit mobile. Les opérateurs étaient tenus de couvrir 40% de la population en zone peu dense au 17 janvier dernier. Un engagement qui concernait la bande de fréquence 800 Mhz, et qu’ont respecté Orange, Bouygues et SFR.

Sur cette zone peu dense, qui concernent 18% de la population et 63% du territoire, le dernier pointage de l’Arcep sur la 4G fait état d’une remontée impressionnante de SFR, passé en trois mois de la 3e place avec 50% de couverture, à la 1ère avec 66% ! Une traduction de la campagne de déploiement 4G volontariste engagée par le carré rouge . Qui se permet ainsi de devancer Bouygues (+11 points à 63%) et Orange. Moins actif ces derniers mois, l’opérateur historique dégringole en dernière position, à 57% (+3 points).

Free n’étant pas concerné car titulaire de la bande 700 Mhz, qui l’engage à 50% de couverture sur cette fréquence d’ici à 2022. Toutes fréquences confondues, le quatrième opérateur affiche pour l'heure un total de 45%.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus