A 10:30 dans Constructeurs

Les supports numériques ont une durée de vie limitée

30
MAR
2010
Partager cette actu sur :

Pile de DVD
A l’heure du tout-numérique, un rapport de l’Académie des sciences et de l’Académie des technologies tente de faire prendre conscience au grand public et aux entreprises de la durée de vie très limitée des supports numériques.

Alors que l’Italie vient de confier à Google le soin de numériser une partie des fonds des bibliothèques de Florence et de Rome et que le débat sur la numérisation des livres fait rage en France, un rapport de l’Académie des sciences pourrait apporter de l’eau au moulin des opposants au numérique.

En effet, l’Académie des sciences et l’Académie des technologies se sont penchées sur la durée de vie des supports numériques. Or, leur constat est sans appel : alors que le nombre d’informations à stocker ne cesse d’augmenter, les supports n’ont jamais été aussi fragiles.

Ainsi, les CD, DVD, disques durs et autres clés USB auraient des durées de vie comprises entre 5 et 10 ans. « Une importante quantité d’informations personnelles, médicales, scientifiques, techniques, administratives, etc. est ainsi en réel danger de disparition » affirment les auteurs du rapport.

Disque durCes chercheurs n’ont pas pour but de détourner le public des supports numériques mais plutôt de combattre une idée reçue qui consisterait à croire les supports de stockage numériques éternels. Ils appellent alors à la prudence : « Seuls un suivi constant des données et leur migration perpétuelle permettront d’en assurer l’archivage, avec un coût d’organisation important ».

En effet, Erich Spitz, président du groupe de travail, invite à copier les données numériques à sauvegarder « sur au moins deux disques optiques et un disque dur magnétique » et à « refaire la procédure tous les quatre ans sur un support neuf ».

Logo USB Le rapport souligne également que tant que les coûts de fabrication des supports numériques seront tirés à la baisse, cela se fera au détriment de la qualité. Il ne reste plus qu’à faire pression sur les constructeurs pour qu’ils mettent au point de nouveaux produits plus performants, si on ne veut pas voir disparaître une quantité non négligeable de données essentielles.

Enfin, il convient de garder à l’esprit que si les supports numériques ne sont pas les champions de la conservation sur le long terme, la numérisation des contenus reste tout de même un formidable outil d’échange et de partage.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus