A 15:10 dans Téléphonie

Le 33700 en croisade contre le spam mobile

3
FEV
2009
Partager cette actu sur :

Religieuses SMS
Le « 33700 » et son site Internet sont très sollicités par les consommateurs depuis leur mise en service respectivement mi-novembre et début janvier.

La visite d’un centre clients mobile Orange de la capitale par Luc Chatel et Franck Esser, PDG de SFR et président de la Fédération Française des Télécoms (FFT) a été l’occasion de faire le point sur l’activité de la plateforme « 33700 » de lutte contre les spams mobiles.

Actif depuis le 15 novembre, le « 33700 », complété par une version web depuis le 1er janvier 2009, a reçu quelques 190 000 signalements de SMS frauduleux.

33700 Spam SMSCliquez sur l’image pour l’agrandir

Parmi tous ces textos, pas moins de 150 000 ont été identifiés comme « pouvant faire l’objet d’actions à l’encontre des éditeurs indélicats » et les opérateurs ont d’ores et déjà effectué plus de 150 coupures de numéros renvoyant vers des services surtaxés. La police a même été saisie d’un dossier « particulièrement significatif ».

Selon la plateforme de lutte anti-spams, il existe trois grandes familles de SMS indésirables :

  • des messages faussement personnels invitant à rappeler un numéro surtaxé,
  • des incitations à contacter un service de voyance ou à jouer à une loterie,
  • des publicités pour des services pour adultes.

Le « 33700 » fournit également cinq exemples des SMS frauduleux les plus fréquents :

  • « Salut c moi ? J’attends toujours ton appel, a croire que je t’ai laisse mon numero pr rien, rappelle moi au 0899xyzpqr »,
  • « Ca m amuse pas de t envoyer des sms et que tu repondes pas !Tel le 0899xyzpqr code 84070 et ecoute mon message, tu comprendra pourkoi j insiste »,
  • « T ecoute pas mes messages !Pourtant j insiste !Ecoute au moins ce message.Tel le 0899xyzpqr code 84070 je t expliqu pourkoi j’insiste pr te voir1.35e+0.34e/m »,
  • « J EN AI MARRE DE SES SMS écoute mon message de 11 secondes tu as tout pour me joindre au 0899xyzpqr code 84070 Appel ou viens chez moi. 1.35e+0.34e/m »,
  • « Une personne pense à toi mais hésite encore à faire le premier pas. Pour savoir qui et dialoguer en direct avec notre voyant, tape OK au 82xyz (1.5E+sms) »,
  • « Vous avez ete tire au sort a 9h56 et gagnez le CHEQUE n 409248 ! App le 0899xyzpqr pr en connaitre le montant et le retirer ! Merci (cts 1.35e+0,34mn) »

Mobile vieille femmeIl est évidemment conseillé de ne pas répondre à ce type de messages – à moins que votre grand-mère ou votre petite cousine n’utilisent réellement une ligne surtaxée – et de continuer à les signaler , soit par SMS au 33700, soit par Internet en se rendant sur le site dédié à la lutte anti-spams mobiles.

En outre, les opérateurs fixes ont mis en place une indemnisation forfaitaire de 30 euros en cas de changements de ligne non sollicités et se sont engagés à régler ce problème en sept jours. Au delà de ce délai, 30 euros d’indemnisation par semaine seront versés à l’abonné.

Fille pleure au telTous ces signes sont destinés à rassurer les consommateurs : les opérateurs de télécommunications ont entendu la détresse des abonnés confrontés à des désagréments de toutes sortes et ont décidé de prendre leurs responsabilités. Il était temps.

FacebookTwitter

FacebookTwitter
A 10:41 dans Téléphonie

La lutte contre le spam mobile est en marche

12
NOV
2008
Partager cette actu sur :

CatchAnnoncée par Luc Chatel fin octobre, la mise en place de la plate-forme de lutte contre les spams mobiles – qui sera pleinement opérationnelle le 15 novembre – suscite déjà l’engouement des consommateurs.

Nous évoquions fin octobre la volonté du secrétaire d’Etat en charge du développement de l’économie numérique, Eric Besson, de trouver une solution à la recrudescence des spams reçus par SMS (voir article).

Luc ChatelDans la foulée, le secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la Consommation, Luc Chatel, en partenariat avec la Fédération Française des Télécoms (FFT) présidée par Franck Esser, PDG de SFR, annonçait la mise en place d’une plate-forme de traitement des spams mobiles.

Ainsi, la personne qui reçoit un SMS frauduleux pourra l’envoyer en copie au 33700 (coût d’un SMS, sans surtaxe et inclus dans les forfaits des opérateurs mobiles). La plate-forme de gestion des alertes invitera ensuite cette personne à compléter les informations relatives à ce spam et, une fois la pratique abusive établie, communiquera les informations recueillies aux opérateurs mobiles.

Lutte spam mobileCliquez sur l’image pour l’agrandir

Le Secrétariat d’Etat à la Consommation informe par ailleurs que « des mesures allant jusqu’à la fermeture des numéros surtaxés pourront être prise par les opérateurs » et que « les cas les plus graves seront transmis aux services de police compétents ».

File d'attenteCette prise en charge des spams mobiles traduit une véritable attente de la part des consommateurs : la plate-forme 33700 qui ne sera opérationnelle que le 15 novembre prochain a déjà reçu 10 000 signalements de SMS indésirables.

La mise en place de ce nouveau service est l’une des trois mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la protection des consommateurs dans les domaines de la téléphonie et d’Internet. A cela s’ajoute « la prise en charge des consommateurs en cas de changements de ligne non sollicités et leur rétablissement dans les meilleurs délais (dispositif opérationnel à partir de janvier 2009) » et « le renforcement de l’information pour permettre au consommateur un choix éclairé » avec notamment la mise en ligne de la nouvelle version du guide pratique des communications électroniques (voir le portail du gouvernement).

SisypheCe dispositif de lutte contre le spam mobile mis en place par le gouvernement pourra peut-être freiner l’essor du phénomène. Néanmoins, face à la manne financière que représentent les communications électroniques, l’envoi abusif de messages commerciaux est amené à se développer de plus en plus. Dans de telles conditions, la tâche des plates-formes de surveillance pourrait rapidement s’apparenter au mythe de Sisyphe.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus