A 10:56 dans Fibre optique, Normandie, RIP

L’Eure accélère sur la fibre : 100% FttH en 2021 via un contrat avec Axione

11
JUIN
2019
Partager cette actu sur :

L’Eure avance de plusieurs années la couverture intégrale de son territoire en fibre optique. L’exploitation du réseau et la fin du déploiement seront assurées par Axione.

FacebookTwitter

L'intégralité de l'Eure couverte en fibre optique, ce sera finalement pour fin 2021. Le département a officialisé le 3 juin dernier une accélération du déploiement FttH, qui s'achèvera donc dans deux et ans et demi et non plus cinq ans. Sur le périmètre du réseau d'initiative publique, hors de l'agglomération d'Evreux et des secteurs de Louviers et Vernon, ce sont ainsi 250 000 lignes en fibre optique qui seront déployées d'ici à 2021. Soit 190 000 construites en propre par le syndicat mixte Eure Normandie Numérique, et 60&nbsp000 par le délégataire qui vient d'être retenu par le département.

Une trajectoire ambitieuse eu regard de la situation actuelle : à fin mars 2019, l'Arcep recensait un peu plus de 16 000 locaux raccordables sur le réseau d'initiative publique eurois. Sur son site, Eure Normandie Numérique fait ainsi état de "retards" de la part des "entreprises en charge de la réalisation des travaux" (voir ci-dessous).

Eure : carte du déploiement de la fibre

Nouveau succès pour Axione...

L'Eure a choisi de confier ce nouveau contrat à Axione, via la société de projets Eure Normandie THD, dont sont actionnaires Bouygues Energies et Services,  les fonds Fidepp 2 et Mirova SP5, ainsi que la Banque des Territoires. L'entité se voit également confier l'exploitation commerciale et technique du réseau dans le cadre d'une délégation de service public d'une durée de 20 ans. Dans le cadre de cette mission d'exploitation, la société pilotée par Axione s'est en outre engagée à ouvrir le réseau à tous les fournisseurs d'accès, c'est à-dire Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ainsi qu'à "l’ensemble des nouveaux opérateurs", et ce avant fin 2020.

En contrepartie, Eure Normandie numérique recevra du délégataire une redevance totale de 230 millions d'euros. Des recettes qui feront plus que compenser l'investissement de 203 millions d'euros consenti par les collectivités pour construire le réseau, ce qui "démontre que son choix de déployer sans attendre le réseau de fibre a été le bon", souligne son président Frédéric Duché.

De son côté, Axione fait valoir la "qualité de son offre technique, commerciale et financière", qui lui a permis de décrocher ce nouveau chantier.  Quelques jours seulement après la signature d'un contrat record pour déployer les phases 2 et 3 du plan fibre en Bretagne. Une bonne série pour l'industriel, qui caracole en tête du classement des opérateurs de RIP en nombre de locaux raccordables, selon les derniers chiffres de déploiement fibre publiés par l'Arcep.

...et déception pour Altitude

Un coup dur, en revanche, pour Altitude Infrastructure, titulaire de l'actuelle DSP d'exploitation du réseau construit par Eure Normandie Numérique via sa société de projet Eurek@. "Inutile de cacher la déception des équipes qui avaient pourtant travaillé d’arrache-pied et qui étaient particulièrement motivées, mais c’est la loi de la compétition", a ainsi réagi David El Fassy, président d'Altitude. "Si ce n’est pas le cas dans l’Eure, nous sommes par ailleurs très heureux que d’autres départements reconnaissent notre savoir-faire, comme la Côte d’Or et d’autres territoires dont les projets seront bientôt officiels"

"Notre croissance à présent sera au plus près de ceux qui croient en nous", ajoute le dirigeant au sujet de cette issue, d'autant plus difficile à encaisser que le siège social de l'entreprise est précisément situé dans l'Eure. Toutefois, nous précise Altitude Infrastructure, le choix du département ne remet pas en cause l'implantation historique du groupe et le déménagement prévu pour l'été 2020, toujours sur Val-de-Reuil.

Cette décision aura toutefois un impact sur le plan de recrutement local : "plusieurs dizaines d’embauches, qui devaient être directement liées au projet eurois, ne se feront donc pas", explique ainsi l'opérateur. De son côté, Axione prévoit de recruter 115 équivalents temps plein pour la construction du réseau, que l'entreprise compte pérenniser en grande partie pour le volet exploitation et maintenance du contrat.

 

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus