A 11:27 dans IoT, Objet connecté

Internet des choses : 80 milliards d’objets connectés en 2020

Partager cette actu sur :

Rapport de l'IDATESi les opérateurs peuvent avoir le sourire. L’Internet des choses qui englobe I’Internet de objets et le Machine To Machine explose. D’ici 2020, 80 milliards de choses seront connectés entre elles. Si le revenu par utilisateur a diminué, il semblerait que les machines prennent le relais et deviennent une source de revenus sans limite pour les opérateur du monde entier.

Après avoir relié les hommes, les réseaux télécoms vont désormais relier les machines. L’IoT, Internet of Things, ou Internet des choses relie toute sorte d’objets entre eux. De la voiture au parcmètre, en passant par les compteurs électriques et d’eau tout va interagir et il faudra bien des réseaux pour relier ces machines.

80 milliards de choses connectées en 2020

En 2012, l’IDATE estimait que 15 milliards d’objets ou de « choses » communiquaient entre elles contre 4 milliards en 2010. Toutefois, ce nombre n’est rien par rapport aux perspectives annoncées par l’IDATE. D’après Samuel Ropert, chef du rapport, « En 2020, il y aura 80 milliards, parmi lesquels l’IoO représentera 85% du total de l’IoT, contre 11% pour les terminaux communicants et 4% seulement pour le M2M ». Entre 2010 et 2020, l’Internet des objets connaîtra une croissance de 41%, celui des terminaux communicants, 22% et 16 % pour le Machine To Machine.

Si l’Internet des Objets utilise essentiellement la technologie RFID et les codes-barres 2D, le M2M nécessite des infrastructures comme les réseaux cellulaires ou des réseaux en très bas débit comme celui de la start-up française SIGFOX.

Internet des choses

IoT : A l’aube d’une nouvelle révolution

Quinze ans après la révolution Internet, le monde pourrait bien connaître une nouvelle révolution technologique. L’Internet des objets touche tous les secteurs de l’économie : L’industrie automobile, l’énergie, l’alimentation, l’électronique, la domotique, la santé, l’industrie du textile etc.

Finalement, d’ici quelques années, les communications générées par des êtres humains pourraient ne représenter qu’une faible part des connexions.
L’internet des choses représente un formidable débouché pour les opérateurs de réseaux qui désormais ne doivent plus craindre d’investir dans la fibre optique, la 4G et même la 5G.

Pour tout savoir sur l’Internet des choses, le rapport de l’IDATE est en vente au prix de 3 000 € ici.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus