A 11:03 dans Mobile, Orange

Orange autorisé par l’ARCEP pour utiliser le 2100MHz pour sa 4G !

Par
21
SEP
2017
Partager cette actu sur :

Tout comme Bouygues et SFR au début de cet été, Orange vient de recevoir l’aval de l’ARCEP pour utiliser la bande de fréquences 2,1GHz, également désormais pour améliorer son réseau 4G. Il ne reste plus que Free Mobile à s’engager dans ce processus…

FacebookTwitterGoogle+

AntenneOrange rejoint donc officiellement SFR et Bouygues Telecom, pour utiliser la bande 2100MHz UMTS (3G) en FDD sur son réseau LTE (4G). Le but est essentiellement d’améliorer les débits sur les réseaux mobiles THD des opérateurs.

Les opérateurs concernés peuvent donc ré-allouer ces bandes de fréquences pour optimiser leur réseau 4G actuel.

A priori, la demande avait été faite par la société Orange le 6 juillet 2017. Avec un échange de courriers entre l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes et Orange début août, qui s’est soldé par une délibération le 14 septembre 2017.

Il ne reste plus que Free Mobile a sauter le pas. Le quatrième mousquetaire des opérateurs mobiles semble pour le moment ne pas du tout avoir communiquer sur son intérêt pour cette bande 2100MHz. Comme le confirme les derniers bilans de l’ANFR, Free mobile semble surtout se concentrer sur le 700MHz. Avec un monopole sur les antennes autorisées et activées sur cette fréquence.

Pour rappel, courant 2018, les résultats de couverture sur l’internet mobile seront mis en évidence par la nouvelle cartographie MonreseauMobile.fr. Et Free va devoir assez vite passer à la vitesse supérieure, même si massivement présent en 1800Mhz et 2600MHz en 4G, la bande 2100MHz ne semble pas si importante pour cet opérateur…

Une levée de la restriction partielle pour le 2100MHz

Initialement, la société Orange était autorisée à utiliser des fréquences dans la bande 2,1 GHz par un arrêté du 18 juillet 2001. Ces autorisations restreignaient l’utilisation des fréquences attribuées à Orange à la technologie UMTS. Elles ne permettaient pas notamment la mise en œuvre de la technologie LTE.

Désormais, toutes les mentions limitatives de ce genre ont été supprimées avec cependant une précision : cela ne concerne la bande 2,1 GHz uniquement en mode FDD. Cela correspond aux fréquences 1920 - 1980 MHz et 2110 - 2170 MHz. Absolument pas celles en mode TDD sur la bande 2,1 GHz (les fréquences 1900 - 1920 MHz). Ceci afin d’éviter des problèmes d’interférences et de dégradation du signal mobile en usage UIMTS (3G).

La situation sur le 2100 MHz : en 3G et 4G

Selon le dernier bilan ANFR sur août 2017, pour la 4G en 2100MHz, on est à :

  1. Bouygues Telecom : 66 sites autorisés et 22 activés
  2. SFR : 29 sites autorisés et 23 activés
  3. Free et Orange : 0 sites autorisés

Par contre, en 3G (UMTS 2100), on a :

  1. Orange : 17 000 supports autorisés et 16 501 en service
  2. SFR : 16 005 sites autorisés et 14 913 actifs
  3. Bouygues Telecom : 13 959 supports autorisés et 11 737 allumés
  4. Free Mobile : 11 726 sites autorisés et 8 965 en service

5 fréquences pour la 4G… bientôt 6 ?

Ainsi, les opérateurs ont désormais 5 fréquences à leur disposition pour apporter de la 4G aux français.

Mais se pose aussi la possible autorisation aussi sur la bande UTMS en 900MHz en mode FDD, pour un usage pour la 4G. En effet, là aussi la même conclusion avait été avancée par l’ARCEP :

« Il apparaît […] prima facie qu’aucun motif ne soit de nature à justifier le maintien de restrictions technologiques dans les autorisations d’utilisations de fréquences des bandes 900 MHz et 2,1 GHz ».

L’ARCEP indique également dans la synthèse de la consultation publique en date du 31 mars 2015, que :

« Les contributeurs estiment, comme l’Autorité, qu’il n’existe pas de motifs justifiant le maintien des restrictions technologiques dans les bandes 900 MHz et 2,1 GHz. La plupart des contributeurs partagent également l’analyse de l’Autorité selon laquelle une levée des restrictions technologiques n’impose pas de mesures correctrices relatives à un rééquilibrage des fréquences attribuées dans les bandes 900 MHz et 2,1 GHz. »

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus