Orange et Bouygues Telecom autorisés à tester la 5G

Par
28
FEV
2018
Partager cette actu sur :

Alors que la 4G n’est toujours qu’une mirage pour de nombreux français, les opérateurs télécoms se précipitent déjà sur la 5G. L’Arcep vient d’autoriser Orange et Bouygues Telecom à effectuer des tests dans plusieurs villes.

FacebookTwitterGoogle+

5G5G : des tests bientôt en situation réelle pour l'IoT.

En effet, l'Autorité des télécoms français a attribué des fréquences de la bande 3,6-3,8 GHz à Orange et Bouygues Telecom pour mener des expérimentations sur ce réseau mobile de 5ème génération.

Une décision qui fait suite à la validation en décembre dernier d'un premier standard relatif à la manière dont les terminaux et surtout les objets connectés pourront communiquer sur ce réseau mobile. Rappelons que cette fameuse 5G constitue une vraie rupture technologique, surtout pour les usages mobiles. Des bénéfices pour les communications grand public, mais qui ouvrent surtout de nouvelles perspectives en termes de 5G fixe, d'IoT, de territoires intelligents...

Des expérimentations 5G sur neuf villes pilotes

Certes il faudra encore attendre les prochaines 'releases' pour finaliser la normalisation du standard 5G. Mais parmi les OCEN, ce sont Orange et Bouygues Telecom qui ont dégainé les premiers. Sachant que les offres commerciales pourraient très bien arriver en France dès 2020... Dès que des smartphones compatibles seront disponibles.

Les deux opérateurs sont autorisés par l'Arcep à mener des expérimentations sur plusieurs villes. Pour rappel, comme indiqué par Sébastien Soriano, Président de l'Arcep, neuf métropoles sont éligibles à ces tests. Choisies en particulier du fait qu'elles ont toutes des sites industriels, scientifiques, portuaires, aéroportuaires...

Ce sont : Lyon, Bordeaux, Lille, Douai, Montpellier, Nantes, Le Havre, Saint-Étienne et Grenoble.

La standardisation 5G pour mi-2018

Des pilotes 5G Bouygues Telecom sur Bordeaux, Lyon et Villeurbanne

De son côté, pour ses tests, Bouygues Telecom est autorisé à utiliser aussi la bande de fréquences 3600 - 3700 MHz. Des expérimentations techniques seront faites à Bordeaux, Lyon et Villeurbanne. A priori, avec une date maximale fixée au 30 septembre 2020.

Une première autorisation détaille un test sur la bande 3645 - 3745 MHz. Elle est annoncée pour l'opérateur sur des tests 5G sur trois sites (2 à Bordeaux et 1 à Mérignac), pour la période du 1er mai au 30 septembre 2018.

D'ailleurs, Bouygues Telecom aurait profité du MCW2018 pour annoncer que ce serait avec son partenaire Huawei que le projet sur Bordelais serait mis en place. L'opérateur travaille aussi avec d'autres industriels comme Ericsson.

La 5G Orange en test sur Lille et Douai

Orange a été autorisé à utiliser la bande de fréquences 3600/3700 MHz pour des expérimentations techniques de 5ème génération mobile à Lille et Douai. Cette autorisation débutera le 1er juin 2018 et s’achèvera le 1er juin 2019. Avec sur ces deux villes respectivement 30 et 48 sites autorisés par l'Arcep.

Orange a déjà fait de nombreuses démonstrations technologiques 5G avec ses partenaires (Ericsson, Nokia, Cisco, Kathrein, PSA, UTAC CERAM...).

Enfin, au-delà des grands opérateurs nationaux, les opérateurs alternatifs (Nomotech, WEACCESS Group...) ne cachent pas non plus leurs ambitions. Notamment pour faire évoluer leurs sites hertziens actuels et futurs (WiFimax, THD Radio), vers ce prochain standard. Pour proposer de la 5G fixe, mais également des solutions liées à l'IoT et aux territoires connectés...

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus